AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Charivari ~ [PV Liam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~


Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 29
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Charivari ~ [PV Liam]   Mar 24 Aoû - 23:35

[ Ce post défie toute loi de chronologie. Il résume la rencontre entre Isaac et Liam, sont valet.]

Une fête. Ça allait encore être la débandade dans les rues de la cité fortifiée. Je regroupais quelques gardes qui se chargeraient de surveiller toute cette cohue qui allait sûrement se transformer en une sorte de bagarre générale en raison du vin, de la bière et du kirsch qui allait couler à flot durant ces deux jours de fêtes. Tout avait été convenablement préparé, décorations, chapiteaux, estrades, barils de boissons pleins, torches et autres éclairages, sans compter les troupes de danseurs, chanteurs et musiciens ! Bref tout cela allait plonger toute la ville dans une ambiance festive, comme tous les ans il faut avouer. Je faisais alors les cents pas, regardant Ethan, ce jeune loup que j'avais trouvé quelques mois auparavant alors qu'il n'était encore qu'un petit ... Bien qu'il ne soit habitué à moi, ses antécédents sauvages refaisaient surface régulièrement, il n'était pas imaginable de le laisser traîner en ville seul de peur qu'il ne s'attaque aux autres, cependant je préférais le prendre avec moi à cette fête histoire de vérifier son comportement afin de savoir où en était le dressages au niveau de son comportement, les éthologues du royaume m'étant très utiles dans cette éducation que je cherchais à lui apporter. J'avais donc pris soin de l'attacher à une chaîne solide, un carquois de cuir attaché autour de son museau afin d'éviter d'éventuels accidents, bien que l'animal n'essaie déjà de l'enlever en frottant ses pattes contre la muselière.

L'escadron de garnison venait de se présenter à moi. En plus de surveiller la fête, il allait me permettre de me déplacer dans celle-ci, formant une garde rapprochée en mon honneur. J'avais aussi revêtu une cape noire banale de coton qui me recouvrait les épaules, camouflant ainsi mon épée et l'insigne gravée sur le fourreau de celle-ci, petit dessin représentant l'enclume et l'épée, enseigne de la famille Forgers.

- Bien ... Allons-y.


Nous avions donc longés les couloirs du palais moi et mes gardes. Ce palais encore trop grand pour moi, misérable petit roi qui venait d'être couronné, à ses dix-huit ans. Je n'étais donc encore qu'un adolescent pas encore totalement adulte à ce jour. Le soleil brillait dehors et l'ambiance de la place du marché résonnait dans tout le bourg. On entendait distinctement les cris d'ambiances des fous, la musique rythmée et les rires de certains sujets. Le loup, bien qu'encore jeune, tirait fortement sur sa chaîne, quelque peu intimidé par tout les nobliaux de la cour qui se pressaient à sortir eux aussi, plusieurs fois il avait donné de violents coups de tête à la garde qui le grondait constamment, et moi, qui continuait de tirer sur cette laisse qui était accrochée au collier de cuir de la bête. Nous nous plongions maintenant au cœur des rues animées de cette ville principale de Gaïa. Les saltimbanques et autres artistes de rues profitaient de la fête pour se faire quelques sous, les dresseurs canins peinaient à garder leurs animaux calmes à la vue de cet animal imposant qui se promenait à mes côtés, je pouvais reconnaître ça-et-là quelques petits nobles d'épée, voir même de cour admirer les danseurs habillés de mille-et-une couleurs, tout comme les arlequins.

Les jeux se mêlaient aux échoppes où de petits marchands tentaient de vendre quelques fruits ou légumes. A quelque endroit siégeait aussi une petite carriole de diseuse de bonne aventure, un certain Serguei il me semblait. Mais enfin, je ne le connaissais pas vraiment, simplement quelques échos qui étaient parus jusqu'à la cour. Pour le moment rien à signaler, aucune pagaille, aucun vol n'avaient été commis et aucune bagarre n'avait éclaté. Ethan lui, grognait auprès des passants, bousculant les gardes avant de se dérober, provoquant les cris de terreur des passants. Aucune autre chose à faire que de m'élancer à sa suite, le suivant en bousculant les gens du peuples, il m'était simple de suivre les hurlements des sujets, ils indiquaient la direction que prenait le loup ... Soudain je l'entendais grogner à quelques mètres de moi, il se retrouver nez à nez avec le chien d'un homme dégainant sa dague sur le coup. Je ne détaillais pas clairement ce qui se passait autour, je savais seulement que l'animal sauvage allait sûrement être mis à mort devant mes yeux si je ne faisais rien. Je m'interposais, aux yeux de tout le monde, relevant la capuche qui couvrait ma tête, laissant mes mèches rouges paraître au regard des passants.

- Rangez votre arme ... Et rappelez votre chien ... C'est un ordre !

Je tentais de paraître le plus sérieux possible face aux acclamations des hommes du peuples et à la musique qui s'était arrêtée. J'avais mis toute l'ambiance de la fête en l'air, sans le vouloir. Je me penchait pour reprendre la chaîne de l'animal sauvage qui s'était détourner pour mordre mon bras fortement, m'arrachant un gémissement de douleur, sous la colère, je lui donnais un coup de poing sur le crâne pour le remettre à sa place. Il semblait avoir compris et lâchait maintenant mon membre endoloris, la queue entre les pattes postérieures, glapissant légèrement. Je le tirait de mon bras droit, encore valide, ignorant l'aide que pouvais me proposer les quelques gardes, essayant de me détourner des regards des sujets trop curieux. Je me retrouvais donc dans une petite ruelle dans laquelle un jeune homme recroquevillé sur lui-même, quelque part, cela me faisais de la peine de voir quelqu'un si jeune devoir se débrouiller par soi-même. Je m'approchais donc de lui, regardant la petite gourde qui était posée à ses pieds. Je lui tapotais l'épaule, négligeant de remettre ma cape, a quoi bon ? Il avait sans doute déjà remarqué mon visage suite à la précédente confrontation face à l'homme et à son chien. je m'efforçais cependant de camoufler mon bras blessé par les crocs de l'animal que deux gardes s'occupaient de maintenir derrière moi. La musique avait reprit malgré l'incident qui s'était produit et la fête reprenait maintenant son cours, sans moi.

- Pourrais-je t'emprunter ta gourde, jeune homme ?

_______________________


~GAÏA'S HYMN~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Yotat
Stubborn Servant
♪ Stubborn Servant ♪


Date d'inscription : 20/02/2010
Messages : 10
Localisation : Quelque part.
Fonction : Valet ~
Humeur : Calme

Feuille de personnage
~ Origine:
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Charivari ~ [PV Liam]   Mer 25 Aoû - 6:28

Résonante, bouillante et oppressante, définitivement le jeune garçon n'aimait pas les fêtes ni la foule d'ailleurs trop danse, trop écrasante les gens ne faisaient attention à personne, il n'avait rien à faire de celui qui pouvait tomber bousculé par homme de grande taille là-bas, vers la droite ou cette petite qui eut l'air de s'être perdue... Il la vit bientôt plus, ne s'éternisant pas dessus, le blondinet était installé dans un coin pour être à l'abri de toute cette agitation, bien qu'il puisse voir tout ce qui se passait, il n'y faisait pas très attention, son regard allait et venait d'homme en femme de femme à enfant, ainsi de suite.

Cela faisait quelques temps qu'il avait quitté la demeure familiale, de toutes les façons, tout cela ne lui appartenait plus, il avait seulement servi d'alibi à son oncle pour montrer sa bonne foi éphémère, il devait tout de même être dans de beau drap depuis son départ sourit il inconsciemment, sa tante avait dû trouver en sa fuite un argument pour essayer de toucher sa part, ce qu'elle essayait de faire depuis un long moment à vrai dire... Liam soupira, elle aussi, elle avait toujours été fausse.

Enfin, il pensait toujours avoir bien fait de s'en aller...Puis il faisait beau aujourd'hui se dit il en levant les yeux vers le ciel attrapant d'une main sa vieille capuche pour ne pas qu'elle se retire d'elle-même, non parce qu'avoir l'air d'un noble quand tu vis dans la rue c'est plus que déconseillé c'est même suicidaire, c'est légèrement mal famé de tant en tant... En restant dans les rues les plus fréquentées, Liam n'assurait pas réellement sa tranquillité mais, un minimum sa sécurité et pour ça le marché était parfait, les nuits étaient courtes puisque tôt le matin les commerçants s'activaient à diverses occupations pour préparer leurs ventes ou autre... Puis niveau obtention de nourriture c'était tout de même plus simple... Il ne s'était pas installé trop près non plus les marchands sont de mauvaise foi, il accuse le premier vagabond sur lequel il tombe de tous les vols de l'année.

Ce qui amusait le garçon s'était tous ces gens, on voyait vraiment de tout, cette fête était avant tout un fort appui pour montrer au peuple que le pays allait bien ? Il rebaissa la tête. Peut-être que c'était le cas, en effet le blondinet n'en savait absolument rien et il s'en fichait mais, s'en fichait véritablement. Il ne pensait pas vraiment être en grande sécurité lui, vu ce qui est arrivé à ses parents en plein milieu de chez eux... Il secoua la tête, chassant ses pensées de son esprit, il n'avait pas réellement besoin de se tourmenter là-dessus, il sera tout de même légèrement les dents avant de soupirer d'une façon lasse, vu où il en était maintenant, il ne pourrait pas y faire grand-chose.

Soudain la musique s'interrompit et Liam releva vivement les yeux et chercha la cause de cet arrêt, ses yeux s'arrêtèrent sur un loup, un chien et deux hommes, l'un dague à la main restant muet devant l'autre qui récupérait le loup, un loup comme animal de compagnie ? Étrange se dit-il pour lui-même, enfin chacun ses goûts. Il resta un moment à regarder l'homme aux cheveux rouges, ce n'était pas très commun en même temps, de loin il n'a pas pu voir d'autres éléments... Liam fut surpris de voir l'animal le mordre, puis constatant qu'il s'intéressait bien trop à cette histoire et donc plus qu'il ne le fallait, voyant également des gens s'agiter suite à la blessure de l'homme, il détourna son regard de la scène baissant à nouveau les yeux.

Il entendit bien quelques bruits de pas mais, comme à son habitude il se faisait discret, qu'on l'oublie un peu, puis soudain, il senti une légère pression sur son épaule, par réflexe il attrapa la main du propriétaire avant même d'avoir relevé les yeux, quand il l'eut fait, il planta ses pupilles bleus dans celles vertes de l'inconnu après un long moment de blanc où il entendit l'autre parler et où il le toisa de haut en bas, reconnaissant un peu surpris l'homme aux cheveux rouge. Il avait réagi trop vivement mais, c'était logique déjà depuis qu'il était ici personne ne lui parlait et s'était pas plus mal après tout. Puis... Mais, pourquoi ce type n'était pas chez un guérisseur !? Il lui lâcha vivement la main, gêné d'avoir réagi trop rapidement, remarquant que l'autre cachait sa blessure, inutile en soit...Puisqu'il le savait déjà mais bon, l'individu n'étant pas omniscient il ne pouvait pas savoir. Haussant les épaules quant à l'allure de son interlocuteur et ramassant sa gourde à ses pieds il hésita un instant, il n'avait qu'une seule gourde mais, il lui tendit tout de même. Pendant qu'il lança avec une voix un peu faible et essayant de le dire assez poliment.

" -Vous savez... Au lieu de cacher votre blessure vous feriez mieux de trouver un bout de tissu pour que cela arrête de saigner...Parce qu'après l'avoir rincé ça ne s'arrêtera pas vu la taille de l'animal qui vous a mordu...Euh...Enfin... Je n'ai rien dit."


Liam avait sorti sa phrase mais, au final il avait seulement eu l'air de s'occuper de ce qui ne le regarde pas selon lui, donc il ferma sa bouche tirant sur sa capuche sur le coup, les gens se vexent facilement par ici donc bon s'il pouvait ne pas connaître sa parfaite description ce n'était pas trop mal, instinct de survit oblige. Qui que soit l'homme il ne devait pas être le fils d'un boulanger, puis bon être traîné en justice pour avoir trop ouvert sa bouche, ça le garçon blond préférait éviter. Le jeune garçon se fit donc tout petit après cette réplique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~


Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 29
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Charivari ~ [PV Liam]   Jeu 26 Aoû - 1:07

L'ambiance de la fête en avait été affectée. La blessure était profonde mais le sang commençait à coaguler. Un des garde s'en était allé chercher les Larmes, cette potion que l'un des plus grand sorcier avait finit par mettre au point. Un remède puissant pouvant cependant causer quelques troubles, mieux valait ne pas trop bouger dans la foule, rester à côté de ce jeune homme qui m'avait cédé sa gourde après avoir été légèrement sur la défensive. Je m'installais donc sur les marches d'une petite taverne, remettant ma capuche avant de dévoiler ce bras blessé qu'il avait déjà remarqué. J'inclinais faiblement la gourde au dessus de ce dernier avant de le rincer, l'eau virant à un rouge sanguin avant de ruisseler sur le sol.

- Ne t'inquiète pas ... Tout ce dont j'ai besoin ... A-Argh .... Devrait arriver d'ici peu ...


La douleur que provoquait la plaie à la froideur de l'eau était déplaisante, irritante ... Douloureuse ? peut-être pas, mais c'était ce genre de sensation de picotement alors que le nerfs interne ne savait pas où donner de la tête, le muscle se crispant sous cette dernière, ce qui me faisait d'autant plus saigner. A première vue, l'animal ne savait où se mettre et était maintenant totalement résigné à obéir au garde, se rendant compte de sa faute, son regard bleu n'osait en aucun cas croiser celui du jeune homme bien que la proximité de celui-ci envers moi, grondant légèrement, moi-même ne sachant pas quel était cet expression dont ce grognement avait prit les traits : méfiance, jalousie ... Agressivité ? Après l'incident Ethan devait s'attendre à rester calme pour ne pas finir la période d'une lune complète (à savoir : un mois) à coucher dehors. La gourde était maintenant vide, et je la rendais avec une petite gêne au jeune homme dont je venais à nouveau de croiser le regard bleu Saphir très prenant. Je détournais le regard en clignant des yeux avant de me perdre dans le grondement de la foule. Les crocs étant clairement dessinés dans ma peau cette fois nettoyée de la majeure partie du sang qui la souillait il n'y a de cela que quelques minutes. Le silence qui s'était installé dans la petite ruelle, laissant libre cour à l'ambiance de la fête qui battait à nouveau son plein, on pouvait entendre quelque fois "Sa majesté était ici ? .... BLESSE !", ce qui semait la cohue un peu partout. Je me pressais donc de remettre ma cape sur ma tête pour masquer mon visage.

- Quel est ton nom, jeune homme ?

Je reportais de nouveau mon intention à lui, il ne semblait pas être réellement des bas quartier. Son hygiène était encore correcte et il n'était pas très maigre. Le pauvre devait se demander pourquoi un escadron de gardes était entré à ma suite, à moins qu'il n'ait derechef compris le statut que j'occupais. je préférais en être sûr, plutôt que de lui mettre la puce à l'oreille, après tout, mieux valait-être prudent. De plus, le garde que j'avais envoyé ne tarderait ps avec la potion, ce qui me permettrai de réparer au moins un minimum les dégâts. Oui mais voilà ... Le tavernier passait le bout de son nez au dessus de moi.

- Vous êtes blessé ? ... Entrez donc à l'intérieur ! Que je soigne tout cela.


Je sursautais légèrement avant de me retourner, un petit garçon, sûrement l'enfant du responsable de l'endroit devant lequel j'étais posté, venait de s'amuser à tirer ma capuche, me faisant écarquiller les yeux avant d'essayer de la rabattre sur mon visage pour le cacher, me retournant ainsi vers mes gardes qui ne faisaient comme de rien n'était ... Que pouvaient-ils bien faire de toute évidence ? J'entendais l'homme qui était dans mon dos gronder son fils, il était silencieux, comme pétrifié ... Je redoutais le pire. Il posait sa main sur mon épaules avant de me secouer légèrement.

- Mais tu es ... Isaac ? ... Isaac Forgers ?

Je déglutissait et regardais mes gardes s'écarter. Ils jouaient la comédie à merveille, on pourrait ainsi penser qu'il n'étaient qu'en ronde et qu'il m'avaient interpelé pour je ne sais quoi. Ethan lui était devant moi. Je secouais la tête de droite à gauche, pour lui dire que non, et j'avais une idée plutôt risquée derrière la tête. Je me retournais donc en cachant le fourreau de mon épée et continuais de secouer la tête.

- Qui ... Qui ... Est ... Isaac Forgers ?


Je me forçais à me donner un accent étranger pour ne pas éveiller les soupçons, j'étais plutôt bon menteur, ce qui pouvait m'aider dans ce genre de situations. Visiblement il mordait à l'hameçon, pourvu que ça dure.

- Mais enfin ! Le Roi de Gaïa ! Ma foi ... Vous n'êtes pas de la région et lui ressemblez pourtant tellement ... Mais enfin ... Laissez moi soigner votre bras.

Je soufflais, il avait mordu à l'hameçon, comme prévu. C'était une excellente chose, les choses ne devraient plus se compliquer maintenant. Il disparut avant de reparaître quelques secondes après avec un linge propre qu'il m'appliquait sur la blessure, me faisant légèrement grimacer, je faisais un petit clin d'œil au garçon installé à mes côtés avant de me redresser. J'avais maintenant un bandage de fortune, une plaie nettoyée, toujours l'animal imposant qui était maintenant un peu plus loin mais qui ne semblait embêter personne. Je sifflais Ethan avant de soulever le jeune homme par le bras, le prenant avec moi avant de lui glisser quelques mots à l'oreille.

- Je te rendrais ton eau ... Viens avec moi ...

En sortant de la rue je croisait derechef le garde qui se hâtait avec une petite fiole, me voyant il m'appela directement par "Votre Majesté" afin que je le remarque ... Ce qui était chose faite.

- Quel empoté ....

_______________________


~GAÏA'S HYMN~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Yotat
Stubborn Servant
♪ Stubborn Servant ♪


Date d'inscription : 20/02/2010
Messages : 10
Localisation : Quelque part.
Fonction : Valet ~
Humeur : Calme

Feuille de personnage
~ Origine:
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Charivari ~ [PV Liam]   Dim 12 Sep - 4:55

Le garçon le fixait, sans un mot, il le regardait vider sa gourde... Il venait de cacher sa tignasse rouge sous sa capuche, le garçon réfléchissant à comment remplir sa gourde... Une fontaine peut-être ou il en piquerait une, ça lui semblait être une des meilleures solutions, il regardait aussi la blessure, tiens ! Quand il disait que vu la taille de l'animal la blessure était profonde. M'enfin, il haussa les épaules de manière imperceptible.

A l'entente de la phrase de son interlocuteur il hocha simplement la tête, il s'inquiétait pas vraiment, ce n'était pas ses affaires, ce n'était seulement pas très joyeux d'avoir quelqu'un qui se vide de son sang à côté de soi donc tant qu'à faire. L'animal grognait, Liam ne pu pas s'empêcher un sourire, c'était contre lui qu'il grognait ? Jaloux ? Hum, il n'avait pas vraiment peur en même temps vu comment les gardes le tenaient. Il reporta son regard sur le blessé le toisant, de haut en bas. Il l'avait percé, enfin presque, des gardes, ce type avait des gardes... Il était surement pas un fils de petit boulanger là il en était certain.

Le garçon rattrapa sa gourde, la secoua croisant le regard émeraude, pas si courant mais, quand même il était bon pour repartir en quête d'eau... Le jeune homme fit une petite moue en rangeant sa gourde. Toujours aucun commentaire même s'il sentait l'autre gêné de lui avoir pris son eau, il ne lui dit rien, pas un « Ce n'est rien » ou un « A cause de vous j'ai plus d'eau » Il n'allait pas se plaindre, il détestait faire pitié aux gens. Il soutient son regard avant que l'autre ne le détourne, tant mieux il ne l'aurait pas soutenu longtemps. Liam avait de sérieux doutes quant à l'identité de ce jeune homme, surtout en entendant des « Sa majesté » un peu partout, il remarqua aussi que l'autre essayait de mieux se cacher, de sérieux doutes donc.

Il voulait savoir son nom ? Haussement de sourcil il releva complètement les yeux vers son interlocuteur. Un air se peint sur son visage du genre « Pourquoi ? » Mais, il ne le prononça pas, il réfléchit quelques instants et son visage changea d'expression, songeur. Il décida de ne pas lui donner son nom de famille, si ça se trouve il le connaissait, certes cette réflexion était un brin paranoïaque mais, si ça se trouve son oncle avait eu des problèmes avec sa tante qui avait sauté sur l'occasion du fait qu'il se soit enfuie pour décrédité son oncle et donc celui-ci pourrait essayer de le trouver...Non, Liam chassa cette idée de sa tête, c'était surement une bénédiction pour son oncle qu'il se soit enfuie. Bref, revenant à la question. On ne devait pas se présenter avant de demander son nom à quelqu'un ? Franchement...Enfin, le blondinet décida de passer outre la bienséance et lâcha d'une voix la plus neutre qu'il ne pu quoiqu'un peu faible.

« - Liam. »


Son regard ce releva de suite, fixant le garçon, il faillit se moquer quand l'autre remit sa capuche avec hâte mais, il resta silencieux, regardant la scène comme un spectateur, les gardes s'écartaient... Donc, l'autre était là incognito, facile à comprendre. L'homme ou plutôt le père du gamin. Lui demanda s'il était Isaac Forgers... Liam regardait la scène, l'accent, il ne l'avait pas il y a deux secondes, par déduction, le garçon compris que l'homme devant lui était le dénommé Isaac. Bon, d'accord...Mais c'était qui Isaac Forgers ? Lui il ne savait même pas non plus, c'est certain que quand tu restes cloîtré dans ta chambre et que tu fugues, tu ne sais pas grand-chose de ce qui ce passe en dehors de ta petite vie.

Le garçon écarquilla les yeux à la phrase de l'homme... Ce type, c'était le Roi de Gaïa ? Et en plus l'autre se faisait avoir comme un bleu ? Non mais, vraiment, ça semblait surréaliste ! Le pire c'est que l'autre lui faisait un clin d'œil, il nageait en plein délire là. Le roi donc maintenant qu'on le sait, le tira par le bras et l'embarqua tout de suite en lui disant qu'il lui rendrait son eau. Sauf que... Et ses affaires ! Il essaya de protester...Mais, trop tard le garçon se faisait déjà emmener, il ne prit même pas la peine de le signaler plus à l'autre, cela semblait peine perdue tellement le jeune souverain était pressé.

Ils finirent par croiser un garde qui fit directement une énorme bourde, à laquelle Liam s'empêcha de rire mais, le « Quel empoté » d'Isaac l'acheva et il pouffa légèrement de rire, ce n'était pas vraiment son jour à ce Roi, commenta intérieurement Liam. Il allait de galère en galère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~


Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 29
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Charivari ~ [PV Liam]   Sam 25 Sep - 11:43

Mon regard vint se poser sur le jeune homme. Il avait compris qui j'étais suite à l'intervention du tavernier il n'y a de cela que quelques minutes. Je priais que tout aille pour le mieux pour notre retour au château, que mes gardes tout comme l'animal ne commettent pas une nouvelle fois une erreur qui nous serait encore une fois, plus problématique que la précédente, si c'est possible. Mon bras était maintenant bandé, la cape relevée, un garrot attaché au dessus de mon coude pour essayer de stopper l'hémorragie, dévoilant quelques pouces plus bas les bandes rougies. Je ne pourrais pas rester trop longtemps dans le bourg, il allait bientôt falloir rentrer au château pour plus de soins ... Et là-bas au moins les guérisseurs avaient tout leur matériel à portée de main alors qu'ici ...

Mais enfin. Je gardais mon bras à l'air libre, tenant dans une seule et unique main la chaîne de Ethan ainsi que les protèges de mon avant-bras qui commençaient d'ailleurs à glisser entre mes doigts me faisant lâcher un léger grognement d'énervement. Je regardais la démarche nonchalante de l'animal qui traçais son chemin vers un des petits jardins publiques, lesquels n'étaient que très peu occupées par les habitants tous agglomérés en plein centre de la bourgade. Nous venions de franchir l'angle d'une rues pratiquement vide et je me risquais à accorder quelques mots au dénommé Liam.

- Bien Liam. Je suppose que tu as facilement deviné qui je suis ?


J'avais tout de même un peu de mal à parler à l'adolescent, je ne maîtrisais pas encore réellement mon parlé qui plus tard devrait se révéler des plus nobles, mais enfin, je n'avais encore que dix-huit ans et je venais tout juste d'accéder au trône après mon oncle. Et puis même ! Il n'était pas plus âgé, sinon moins, que moi.

Nous arrivâmes dans le petit espace bordant le cimetière, situé à quelques centaines de mètres plus loin et je demandais à mes gardes de nous laisser moi et l’adolescent et garder l’entrée du parc. Sur environ trois hectares que recouvrait le parc, nous n’étions qu’une dizaine de personne, de plus, la plupart des promeneurs étaient des gens que je connaissais bien, des nobles amis de mon oncle, des dames avec de jolies robes à cerceau, des corsets mettant en évidence leurs hanches et leurs poitrail généreux. Je souriais à cette vue en oubliant quasiment le jeune homme présent à mes côté, qui me suivait sans trop broncher. Il ne faisait qu’approuver ce que je disais mais restait tout de même sérieux, ne laissant pas de curiosité l’envahir pour qu’il jette ça et là des regards stupides, non, c’était un jeune homme mystérieux, mais agréable.

Bizarrement, je restais muet moi aussi. En même temps, la simple vue d’une Dame de cette cour parler à ses deux jeunes filles, douces et jolies, venait de me mettre dans un long état de méditation. Je me remémorais la façon dont ma défunte mère s’adressait à feu mes sœurs. Nous n’avions pas eu de père, ou tout du moins, il était partit en guerre avant même que je naisse et y avait été achevé par une quelconque flèche des pays du Nord. C’était donc dans une maison où la gente féminine était fort présente, si l’on devait en oublier les femmes de chambres, les cuisinières et les différentes autres servantes de Maryse, ma mère. Bien sûr il restait les écuyers, le majordome et les maîtres d’armes. La plupart de mes professeurs étaient des hommes, je dois avouer qu’il était au combien difficile de danser avec on professeur de danse qui se révélait être un homme. Je ne songeais même pas à ma descendance à vrai dire, le mariage me préoccupais et l’idée d’avoir à m’occuper d’un enfant me décourageait totalement, en même temps, je n’avais que dix-huit ans, je n’avais donc pas à me soucier de cela, du moins, pour le moment.

[Panne d'inspi]

_______________________


~GAÏA'S HYMN~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Yotat
Stubborn Servant
♪ Stubborn Servant ♪


Date d'inscription : 20/02/2010
Messages : 10
Localisation : Quelque part.
Fonction : Valet ~
Humeur : Calme

Feuille de personnage
~ Origine:
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Charivari ~ [PV Liam]   Dim 17 Avr - 4:28

Le jeune garçon lui, évita soigneusement son regard en le baissant vers la blessure du roi, la fixant un instant en regardant le bandage de fortune qu'il avait maintenant au bras, il soupira doucement, en se disant qu'il ne tiendrait pas longtemps ce bandage. Il finit par relever son regard vers celui de l'autre jeune homme, il le fixa un instant... Puis il rebaissa précipitamment son regard, espérant que son regard bleu clair n'est pas trop fixer celui émeraude en tirant sur sa capuche pour cacher son physique et ses cheveux blond pâle, il avait vraiment trop l'air d'un enfant de noble et il le savait, de toute façon c'était le cas. Mais qu'est-ce que ferait ce genre de personne à la rue ? Il ne voulait surtout par retourner chez son oncle, toute cette hypocrisie le rendait malade et puis surtout devant le roi quoi, le jeune homme semblait être intelligent, il en tirait tout de suite quelques conclusion.

Il mordit doucement ses lèvres et même s'il se retrouva à suivre le jeune roi, il se posa un instant la question, devrait-il pas s'enfuir plutôt ? D'un autre côté, il avait vraiment besoin de cette eau. Et il n'était pas en position de faire la charité, surtout à un type qui n'était pas du tout en manque de quoique ce soit.

La question le sortit de ses pensées il faillit relever à nouveau la tête mais la garda résolument baissé, tirant à nouveau sur la capuche. Il réfléchit un instant pour reprendre le fil de la conversation, légèrement décousue, qu'il avait avec Isaac. Comment ça deviner qui il était ? Ah oui... Ça lui apparaissait maintenant comme une évidence qu'il était le roi de Gaia, tellement qu'il avait oublié qu'il n'était pas censé le savoir. Il sourit légèrement pour lui même et lâcha finalement.

« - Oui, j'ai effectivement cru comprendre. En même temps, avec tous ces indices... J'aurais l'air idiot si je n'avais pas deviné. »

Il avait franchit l'angle d'une rue, il s'était même pas rendu compte qu'il s'était finalement mit à le suivre... Mais de toute façon, il tenait à cet eau. Il soupira doucement. Ils passèrent à côté du cimetière et le fixant un instant, son visage s'assombrit, ils étaient enterrés par ici ses parents ? Il soupire avant de détourner le regard et de s'obliger à ne pas plonger dans de quelconques sombres pensées.

Ils entrèrent finalement dans le parc, et il ne se sentait, pas du tout à sa place. Il resta cependant calme, il regarda néanmoins légèrement les environs, pas si impressionné que ça. Et ce contenta en effet acquiescer légèrement et de le suivre, se demandant ce qu'il arriverait en suite.

A vrai dire il s'était laissé entrainer, mais il ne savait pas du tout ce que lui voulait exactement Isaac, enfin il voulait surement lui rendre son eau, mais n'empêche, pourquoi s'ennuyer à se déplacer ainsi et surtout à l'emmener avec lui. Il doutait être de la meilleure compagnie, il l'avait quand même ramasser dans la rue, et même si il était à l'origine noble, le roi ne pouvais pas le savoir. Enfin du moins il l'espérait... Peut-être avait-il était un peu trop imprudent, en plus il ne pouvait s'empêcher de jouer nerveusement avec sa bague argentée, qu'il avait hérité de ses parents... Il ne s'en séparait jamais, alors même si pour avoir l'air d'un mendiant ou pour ne pas être retrouver c'est pas génial. Il la garde.

Évidemment, son oncle se fichait de sa disparition. Mais pour les apparences, il devait sûrement l'avoir fait mollement rechercher. Histoire qu'on le prenne pour un homme bienveillant et que lui est l'air d'un sale ingrat ou d'un gamin dépressif qui ne sait plus ce qu'il fait, donc Liam prenait quelques précautions .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~


Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 29
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Charivari ~ [PV Liam]   Sam 11 Juin - 12:22

Je ne regardais presque plus le jeune homme qui me suivait. Il avait l'air de réfléchir lui aussi, et c'eut été comme si j'avais oublié le but de sa présence.Les quelques enfants qui se battaient ça et là autour des deux fontaines regardaient Ethan avec de gros yeux, les plus téméraires essayaient de s'en approcher et de l'appeler tandis que les plus couards se cachaient derrière les quelques amphores décoratives qui bordaient le petit bassin. Je souriais en voyant le petit frère des deux jumeaux du cuisinier. Il ne savait où aller et je m'approchais de lui en tenant l'animal très court. Je devinais que Liam restait derrière moi et m'approchais doucement du groupe de camarades, tiré légèrement par la bête curieuse qui me traînait, me faisant pester à cause de mon bras endoloris.

L'animal se coucha à terre et je demandais alors au petit Ross de s'approcher. Il vint, intimidé, il me semblait, puis s'inclina. J'étais ému mais pas vraiment, je n'étais vraiment pas habitué à ces révérences et je ne comprenais pas en quoi un petit garçon d'environ dix ans avait à faire cela. Ceux qui en auraient le plus besoin de le montrer étaient ses frères aînés. Toujours à embêter profondément tout le monde. Même leur père. Ce n'étaient que des voleurs et des irresponsables aussi bêtes qu'une planche de bois ! Comme la fois où ils étaient partis avec le cheval de Erin, peu avant qu'elle parte, et qu'ils l'avaient blessé aux jarret pour avoir voulu sauter une barrière qui couvrait des ronces. Je souriais en repensant à cela. La générale était furieuse et je me demandais même si elle n'allait pas les embrocher avec sa lance, après les avoir pourchassés dans tout le jardin royal. Le temps de me perdre dans mes pensées, le gamin avait déjà posé sa main dans la fourrure du loup qui ne bougeait pas. Il n'était plus aussi nerveux qu'en plein centre ville et il n'allait certainement pas mordre un enfant qui s'occupait de lui gratter le cou avec précautions. Je lui souriais en lui disant qu'il n'avait pas à avoir peur de lui, mais je tenais quand même Ethan en laisse courte, mieux valait-être prudent.

"- Êtes-vous pressé Liam ?"


Je ne supportais pas de vouvoyer ceux paraissant plus jeunes que moi, ou de mon âge. J'osais espérer que ce bref arrêt ne le mettait pas en colère, cependant il eut pu me prévenir si ca aurait été le cas. Je me demandais depuis combien de temps il parvenait à vivre dehors, mais l'obscurcissement du ciel me remis les idées en place. De menaçants nuages noirs étaient descendus du nord pour venir couvrir le soleil. La chaleur ne présageait rien de bon elle non plus.

"- Nous devrions rentrer au plus vite, vous ne pensez-pas ? Vous pourrez rester au château le temps que ce temps passe."


Les tempêtes étaient relativement rares mais violentes à Gaïa. Elles pouvaient être naturelles comme le fruit de la magie noire d'un de ces nécromanciens qui traînaient ça et là dans les déserts environnants. La dernière tempête dont je pouvais encore me souvenir s'était passée il y a de cela neuf ans, puisque ma mère et mes sœurs étaient encore présentes. Peut-être était-ce un signe de mauvaise augure pour la famille ? Je ne savais pas. Je m'étais redressé, sifflant l'animal pour qu'il se remette en marche et souriant à Liam pour le mettre à l'aise. Le château n'était plus très loin. Ne nous restait plus qu'à passer une rue pour arriver sur la route qui menait à la porte massive. Cette grande allée était parsemées d'arbres et de banc où l'on pouvait voir déjà la noblesse s'installer par beau temps. Là, tout le monde rentrait à ses appartements. Et ceux dont les chevaux étaient nourris et abrités aux écuries royales galopaient en direction de la cour. Le vent s'était levé lui aussi, et les ombrelles d'un bon nombre de ces dames se retournaient en un claquement sec, les faisant pester et se lamenter comme quoi s'était un produit tout droit venu de Vi Britannia alors que ce n'était qu'une contre-façon faite par le tisserand du coin. La noblesse de cour me répugnait au plus haut point. Elle m'insupportait puisque ces nobles n'étaient pas vraiment utiles, comme pouvait l'être les hauts placés dans la pyramide de la société comme les juges ou les avocats, ou bien aux officiers militaires. Ils ne servaient ... Que de décorations et étaient faux dans leurs actions. Toujours à être derrière moi pour me courtiser. Voilà ce qu'ils étaient, des courtisans.

Nous arrivions alors en haut de la grande rue lorsque la pluie commençait à tâcher les pavés. Les gardes nous ouvrirent immédiatement et nous pûmes alors nous abriter des précipitations.

_______________________


~GAÏA'S HYMN~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charivari ~ [PV Liam]   Aujourd'hui à 12:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Charivari ~ [PV Liam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liam et ses autres perso...
» Liam. D McInsane. Etre hors de prix n'a pas de valeur.
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Order of the Celestial Knights :: ROYAUME DE GAÏA :: La Cité Médiévale :: * Le Marché *-
Sauter vers: