AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Test de Sécurité... [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Sabourin
♠ Your Nightmare ♠
♠ Your Nightmare ♠
avatar

Date d'inscription : 27/10/2009
Messages : 106

Feuille de personnage
~ Origine: ROYAUME DE GAÏA
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Test de Sécurité... [TERMINE]   Lun 9 Nov - 5:13

Le roi avait la réputation d'être d'une beauté exceptionnelle. Dumoins, c'est ce que l'on prétendait. On prétendait aussi que ses appartements étaient bien gardés et qu'aucun individu ne pouvait y entrer sans se faire repérer. Un type qui était finalement sorti de prison et qui discutait à la taverne avait mentionné ça aux autres voleurs de sa bande alors que James sirotait un verre de cervoise dans un coin sombre de l'endroit. Bref cette remarque à elle seule suffit à James pour échafauder un plan pour y entrer.

Pourquoi pas ? Après tout... il devait tester la sécurité et ce serait une belle occasion. La sécurité... des gardes, rien de plus simple à déjouer... Et à cette heure, le roi dormirait sûrement. Il n'aurait qu'à s'introduire, laisser une note à sa majestée lui disant que la sécurité de ses appartements laissait à désirer et repartir sans laisser aucune identification. Le roi croirait sûrement à un attentat mais après tout, c'était de sa sécurité dont il était question et puisque ce dernier régnait sur le royaume, il vallait mieux que sa sécurité soit à la hauteur de ceux qui pouvaient s'introduire chez lui. James avait passé toute la soirée à préparer son entrée chez le souverain.

À minuit, il n'y avait que les torches suspendues pour éclairer les lieux et comme il était déjà dans l'enceinte du château, ce serait plutôt aisé. Après beaucoup de patience, de ruse, de trucages... Bah oui... c'est fou ce que les torches sont facile à éteindre... Bref, la piste de James fut en partie plongée dans le noir histoire d'aveugler les gardes qui ne savaient plus trop où donner de la tête. Soit ça, ou bien certains d'entre eux étaient tellement supersticieux qu'ils était trop facile de leur faire croire qu'un fantôme se trouvait sur les lieux.

L'ombre avait une maîtrise parfaite de l'élément air. Avec ce dernier, on pouvait faire n'importe quoi... à condition de bien le connaître. Éteindre des torches, les soulever était devenu un jeu d'enfant pour James. Il suffisait de couper ou de concentrer l'air à un endroit précis et le tour était joué. Il fallu que peu de temps à James pour atteindre les appartements royaux. Bien entendu, la porte était verrouillée. James avait réussi à faire fuir les deux gardes qui en surveillaient l'entrée. Il crocheta la serrure et s'introduisit sans aucun bruit dans la première pièce plongée dans l'ombre. Ça ne le dérangeait pas trop puisqu'il avait déjà habitué ses yeux à l'obscurité du château. Seul la lune diffusait une petite lumière à travers la fenêtre.

L'ombre referma la porte derrière lui très doucement avant de poser un regard sur ce qui l'entourait. La lettre à l'intention de sa majestée avait déjà été écrite. Il l'avait dans sa poche. Tout vêtu de noir, James se fondait totalement dans le décor. Il s'approcha de la fenêtre et l'ouvrit doucement, sans bruit. La brise fit valser les rideaux de la chambre. Un soudain mouvement éveilla les sens de James qui se plaça à côté de la fenêtre pour ne pas que sa présence soit révélée à contre-jour. Ce serait stupide de s'être rendu là et de se faire repérer aussi facilement... Il laissa un peu de temps passer et déposa la lettre sur l'oreiller du souverain. Il en avait l'audace ? Oui, pourquoi pas ?


Lettre anonyme a écrit:

Altesse,

Pardonnez-moi cette intrusion dans vos appartements
mais si par malheur j'aurais été un ennemi de la couronne,
vous seriez décédé.

Pour assurer votre propre sécurité, permettez-moi de mettre
à l'épreuve prochainement vos gardes en refaisant ce même
exercice.

Dans l'espoir d'avoir un peu plus de défi la prochaine fois, recevez,
majestée, mes salutations les plus sincères...


Signé : L'ombre.
Votre très fidèle serviteur...

Puis, il déroula la corde et s'approcha silencieusement de la fenêtre dans le but d'amorcer sa descente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~
avatar

Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 30
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Mar 10 Nov - 20:38

~ *Gardes* ~

La nuit s'annonçait calme pour la Garde Royale, aucune pénétration impromptue, rien que le calme dans les ruelles de la cité. Les tavernes étaient sereines, aucunes bagarres en vue, les buveurs étaient sur leurs tabourets à siroter des chope de bière ou de vin de qualité, jouant au tarot ou à d'autres jeux populaires, discutant de tout et de rien avec leurs voisins ou essayant d'inviter des jeunes filles à danser avec eux.
Enfin de retour de leur ronde, les trois gardes se rendirent dans les couloirs d' Ouranos. Les torches s'étaient soudainement éteintes, arrachant un frissons aux trois hommes. Les esprits ne se manifestent pas si subitement d'habitude et ne traînaient qu'aux environs du cimetière même s'ils étaient plutôt issus des croyances populaires et surtout utilisés comme prétexte pour coucher les jeunes enfants à une heure où la course de la lune n'est pas avancée.
Bref, ils étaient tout trois, cramponnés à leurs piques attendant un éventuel mouvement de la part d'un ennemi. Ils devraient protéger le roi. Ils attendirent un moment et enfin sortirent du couloir pour aller récupérer une torche. Il rallumèrent les torches, rien, le couloir était désert. Ils continuèrent alors leur ronde, fermant les éventuelles sources de courants d'air.

~*Isaac Forgers*~

La nuit était avancée et la douce chaleur du foyer de la cheminée engourdissait progressivement les membres du jeune homme, couché dans son lit, feuilletant un des comptes-rendus d'un soldat. Tout le plan avait été correctement établi et il était parvenu à espionner l' Empire de Lumière. Longtemps il avait cru que la tête de l'élite de Sammaël avait prit place dans ce territoire, les informations données étaient convaincantes mais bien des questions restées non résolues.
Il s'était donc redressé dans son lit de telle sorte à camoufler dans un coin sombre de la pièce le parchemin qu'il tenait dans ses mains, effleurant en retournant sur son sommier, la tête d' Ethan qui laissa une légère plainte s'échapper de sa gorge comme un signe de bonne nuit à son maître qui s'empressa de se couvrir convenablement avant de souffler les bougeoirs dont les chandelles commençaient à fondre trop rapidement pour pouvoir continuer à rester allumées.
Le noir. Le silence, le hurlement du vent à l'extérieur n'effrayait en rien le souverain qui s'en alla dans un sommeil paisible et mérité.

Ethan somnolait seulement, étant un animal nocturne, il était difficile pour lui de dormir même si la non activité de son maître l'y obligeait. Il resta cependant à monter la garde, couché sur son couffin dans le coin situé à la droite de la fenêtre à regarder un point fixe dans la chambre, laissant parfois des soupirs sourd s'enfuir de ses narines.

La porte s'ouvrit silencieusement. Une silhouette inconnue s'offrit à lui, il resta immobile, la regardant poser une lettre sur le meuble de chevet du roi avant de se diriger vers la fenêtre et l'ouvrir. Le loup ne bougeait pas et attendait le moment propice. C'est quand l'étranger se plaqua silencieusement contre le mur pour évité d'être vu du dehors que l'animal se leva sur ses pattes, les oreilles rabattues en arrière, un grondement sourd s'élevant de sa poitrine, raisonnant dans la pièce, laissant paraître à la clarté de la lune ses dents blanches mises à nues par ses babines relevées, le poil hérissé et la queue dressée, plongeant ses yeux luisants dans ceux de l'inconnu qu'il distinguait nettement malgré la pénombre. Il s'en avança prudemment, toujours à l'abri de l'obscurité, son pelage noir se fondant parfaitement dans l'ombre, regardant toujours l'homme lui faisant face.

_______________________


~GAÏA'S HYMN~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Sabourin
♠ Your Nightmare ♠
♠ Your Nightmare ♠
avatar

Date d'inscription : 27/10/2009
Messages : 106

Feuille de personnage
~ Origine: ROYAUME DE GAÏA
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Jeu 12 Nov - 21:16

La nuit... le moment le plus paisible de la journée... Jusqu'à ce qu'un grognement se fasse entendre... et ce n'était pas le ventre de James... Doucement, ce dernier se retourna pour faire face à une espèce de masse poilue. Merde... il l'avait oublié celui-là... Le cabot royal... Le toutou de sa majestée... James avait envie de le pulvériser mais s'il le faisait, il était certain de se retrouver recherché par ses pairs... Dans certains cas, ça aurait pû être un bon moyen pour rejoindre l'élite de Sammael mais ne pouvait-il pas y parvenir autrement ? Peu importe... Il savait qu'il ferait un bon agent double mais là n'était pas le but. Il devait éviter de réveiller directement le roi que le grognement du canin risquait de causer dans les secondes à venir.

Vêtu totalement de noir, ce dernier n'avait jamais encore été vu des yeux du roi. Il n'avait été élu chevalier céleste que depuis peu, ne se risquant à découvert devant les gens que très très rarement. Il avait à présent deux options. Laquelle prendre ? La première faisait de lui un ennemi de la royauté et tout compte fait, l'autre pouvait l'être tout autant... à moins que le roi ne décide autrement de son sort. La fenêtre était ouverte... La chute serait fatale s'il sautait. Et s'il ne sautait pas, c'était le cabot qui le décimerait... Il y avait encore la corde... Aurait-il le temps d'en faire usage avant que la garde royale ne soit alertée ? Le tout pour le tout ! Et il s'introduisit dans les pensées du loup, lui intimant de ne pas abboyer, qu'il était là pour la protection du roi et non l'inverse et que s'il avait voulu s'en prendre à sa royale carcasse, il l'aurait fait dès son arrivée. Que de vérité bien entendu mais les loupiots ne comprennent pas toujours tout ce qu'on leur raconte. La prochaine fois, il apporterait un morceau de viande pour prévenir le coup... un joli petit morceau de viande avec des herbes endormantes pour éviter que ce dernier ne révèle sa présence... Et puis il pensa ;

* J'aime pas son cabot... si royal soit-il... la prochaine fois, je le dégomme... *

James décida qu'il était temps pour lui de se retirer. Il évita de faire un mouvement brusques et posa le pied sur le rebord de la fenêtre. Puis, regardant une dernière fois le loup de son altesse royale, il lui fit une légère révérence.

- À la prochaine loupiot ! murmura-t'il avant de se laisser glisser en bas en s'accrochant à la corde. Cependant, son aventure n'était pas sans surprise... à mi-chemin entre la fenêtre et le sol, la corde se rompit soudainement. James s'écrasa au sol dans un bruit sourd. En fait, il tomba en plein entre deux gardes... Situation plutôt embarassante. Ces derniers sachant que la fenêtre au dessus d'eux était celle du roi, ils demandèrent des renforts. James, encore sonné, ne s'était pas encore relevé. Il entendit des cris autour de lui. Son bras lui faisait mal, sa tête aussi. Il n'avait pas prévu de chuter d'aussi haut. Encore était-il chanceux d'être encore vivant... mais pour combien de temps ? Il sentit qu'on le transportait où ? Les images défilaient trop vite pour lui. Sans doute était-il sonné. Il entendit un garde frapper à une porte.

- Altesse... Pardonnez-moi cette intrusion. Ce jeune homme vient de tomber de votre fenêtre de chambre. Que voulez-vous qu'on fasse de lui ?

James sentit qu'on lui mettait une lame sous la gorge lui demandant son identité et lui demandant de s'agenouiller devant le souverain. Comment le pouvait-il ? Il arrivait à peine à se tenir debout... Ses yeux s'entre-ouvraient, se fermaient et puis ils se fermèrent. La douleur vrillait ses tempes et son bras gauche. Il percevait les voix mais elles étaient partiellement floues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~
avatar

Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 30
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Ven 13 Nov - 19:16

Suite à un long moment à scruter l'inconnu, le loup ne parvint plus à faire le moindre bruit contrairement à ce que son cerveau lui intimait de faire. Sa gorge était comme enflammée et ses grognements s'étaient étouffés en quelques instant. Profitant de ce moment, l'inconnu sauta par la fenêtre se rattrapant à la corde que le loup pris dans sa gueule et commença à rogner, y mettant toute sa hargne, arrachant des touffes de chanvre à s'en gercer les gencives à cause du frottement de la matière sèche contre sa peau.

La corde céda enfin dans un craquement sec, enchaîné par un bruit sourd d'un corps s'écroulant au sol. L'animal se hissa sur le rebord de la fenêtre et donna un aboiement, ou du moins, ce que l'on aurait appelé un aboiement pour un chien, puissant qui raisonna dans les quartiers de la cité plongée dans les ténèbres d'où sortirent alors 5 ou 6 gardes armés jusqu'aux dents. C'est alors par un gémissement impatient que le canidé commença à réveiller son maître avant de lui tirer doucement sur la main qu'il avait enfouie dans sa gueule.

- E ... Ethan ?


L'animal laissa claquer ses mâchoires avant de reprendre sa main en bouche et de tirer encore quelques coups dessus pour indiquer à son maître de le suivre au rebords de la fenêtre, ce que le Roi fit sans attendre. Il passa alors la tête par la fenêtre, regardant avec étonnement le corps au sol, entouré de plusieurs soldats de la Garde Royale.

- Que se-passe-t-il messieurs ?

Les gardes levèrent la tête un à un, regardant la corde qui se balançait encore contre le mur.

- Ce cadavre est tombé de la fenêtre de votre chambre, Votre Majesté ... Il semblerait que la corde par laquelle le fugitif essaya de s'enfuir aie cédée. Il ne vous-est rien arrivé de fâcheux je l'espère ?

- Non non .... tout va bien Messieurs ... amenez le moi ... Que je l'inspecte de mes yeux.

Le canidé continuait de se frotter à la main d' Isaac qui lui grattait le cou dans des mouvements énergique avant de le lâcher pour regarder la corde rongée et d'adresser un sourire à son Gardien qui coucha les oreilles et renifla la corde avant de les redresser et tirer sur la corde puis de retourner se coucher dans son couffin.

Quelques minutes après, la garde arrivait dans la chambre du roi, tenant fermement l'étranger par les bras, le traînant à terre et l'obligeant encore à s'incliner. Le roi le regarda. Ethan cependant n'était pas tranquille et coptait bien rendre sa douleur à l'homme qui lui avait donner un ordre malgré lui, grondant comme le tonnerre, montrant ses crocs blancs et longs, luisants à la lueur faible des bougies.

C'est l'épée sous la gorge que le malfrat était maintenu devant le roi, à genoux devant son souverain. Souverain qui était persuadé que cet homme était une recrue de l'élite de Sammaël.

- Doit-on l'enfermer ?

L'enfermer ? certainement pas .... Le roi se devait quelques explications. Il ordonna au gardes de disposer et de le laisser seul avec l'inconnu. Une fois seul il remarqua enfin la lettre posée sur son chevet.

- Vous trouvez ? ... Vous vous êtes pourtant fait piéger ... et ce par un animal. Cependant, je vous remercie de m'avoir fait parvenir ce test, je veillerai à ce que plusieurs gardent soient fixés devant ma porte et dans les coins du fort et de la cité.

Le loup ne s'était pas calmé et tournait autour de l'homme en décrivant des cercles de plus en plus petits avant des les agrandir, jouant avec lui comme les meutes avec une proie éventuelle. Laissant Isaac s'amuser de l'attitude de son loup qu'il surveillait quand même, il ne tolérerait pas d'accident de la part d' Ethan.

- Vas !

C'est donc avec ce simple mot que la masse velue s'en alla coucher sur son matelas de velours pourpre. Laissant son maître seul avec l'homme à peine conscient, prêt à intervenir en cas de besoin bien qu' Isaac soit armé de son arme favorite : le glaive, la main posée sur le pommeau, restant de marbre devant son interlocuteur encore sonné par sa chute.

_______________________


~GAÏA'S HYMN~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Sabourin
♠ Your Nightmare ♠
♠ Your Nightmare ♠
avatar

Date d'inscription : 27/10/2009
Messages : 106

Feuille de personnage
~ Origine: ROYAUME DE GAÏA
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Sam 14 Nov - 9:52

L'ombre était donc au sol, à genoux, ayant peine à demeurer stable tant la douleur lui vrillait le crâne. Son bras gauche le faisait souffrir. Il avait écouté les propos du roi, ayant conscience que le sale cabot était la cause de sa douleur. Il pensait à le tuer la prochaine fois. Sûrement... sinon aumoins, à l'endormir pour assez longtemps... Enfin... Peut-être ses pensées étaient-elles guidées par la douleur, qui sait ? Arrivait-il à penser correctement après cette chute ? Il avait l'impression d'avoir la tête dans un étau qui se resserrait à chaques secondes. Tentant tant bien que mal de rassembler quelques forces pour faire une phrase cohérente, il s'adressa à la seule personne présente.

- Altesse... ce... ce n'est pas ce que vous croyez...

Et puis quoi encore ? Qui était-il pour lire les pensées du roi ? Bon, certes, il avait un instinct quand même assez développé. Il aurait pû, puisque les pensées faisaient partie intégrales de l'élément air et qu'il maîtrisait parfaitement cet élément mais dans l'état affaibli où il était, il n'était pas en mesure de pouvoir agir de la sorte. Il porta une main à son front, retirant sa capuche qui le dissimulait des regards et mettant à la vue ses cheveux ébènes. Au passage, il rencontra un liquide rougeâtre qui vint se mêler au noir de ses guants qu'il identifia comme du sang.

- Je ... je suis à votre service... un chevaliers céleste... V-vous pouvez consulter le registre... James Sabourin...

Autant le lui dire... Que pouvait-il y perdre de toute manière ? Il avait fait une erreur, celle de ne pas savoir que le roi possédait un loup. Il le savait, l'erreur ne se reproduirait plus... Il regarda la bête qui venait d'aller se coucher sur le lit. La douleur qui parcourait sa tête lui arracha une grimace. Celle-là à elle seule était des plus attroces. Il entreprit de soutenir son bras blessé de son bras valide. On pouvait voir une légère déformation au niveau du coude.

James combattait avec lui-même pour rester conscient. Il considérait qu'il avait déjà perdu sa dignité devant le roi en osant s'introduire chez lui et en s'étant fait prendre par un loupiot. Cependant, ses blessures lui rappelaient sans cesse qu'il avait tombé d'une hauteur d'au moins 10 mètres et il ignorait combien de temps il mettrait à guérir ses blessures. Ce n'était pas tant celle à sa tête qui l'inquiétait, mais son bras. Ce même bras pouvait le gêner s'il devait combattre un ennemi. Il ne pourrait pas tirer à l'arc avant un bon moment. Il serait partiellement inutile et vu son habileté à s'attirer des ennuis, ça ne pouvait pas s'améliorer de suite. À moins d'une intervention divine... et encore...

Il aurait pû cesser de se battre et sombrer dans l'inconscience immédiatement. Sans doute aurait-ce été préférable pour lui... Mais encore... il ignorait si le roi le croyait en ce moment même. Même s'il envoyait une missive au commandant des chevaliers célestes, la réponse n'arriverait sans doute que le lendemain matin ou tôt le matin. Le roi allait-il le croire sur parole ? Peut-être pas... Après tout il s'était introduit là comme un vulguaire fugitif et en était ressorti presque de la même manière. Si seulement l'autre n'avait pas rompu la corde... Il ne serait pas dans cette fâcheuse position. Et s'il l'avait liquidé, ça aurait pû être pire... il aurait peut-être été automatiquement considéré comme ennemi de l'état. Sabourin clignait des yeux encore sonné, combattant cette envie déchirante de se laisser aller.


- P-pardon pour cette intrusion... commença-t'il avant de terminer dans un murmure à cause de la migraine... votre altesse...

Il aurait pû le tuer avant de descendre par la fenêtre... mais pour faire quoi ? Et puis il travaillait indirectement pour lui alors pourquoi aurait-il osé faire un geste de ce genre ? Il était entré là pour le protéger mais cela s'était retourné contre lui... doublement... Il était encore surpris que la garde n'ait pas rappliqué croyant le souverain en danger de mort. Les gardes... Toujours là quand on n'a pas besoin d'eux, mais jamais là quand on en a besoin... C'est comme ça qu'ils sont... Essayez de changer leurs méthodes et ils seront encore plus encombrants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~
avatar

Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 30
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Mer 18 Nov - 18:43

Un regard sérieux et bien réveillé, bien que la nuit soit avancée, avait couvert le regard neutre du souverain. Il perça de ses yeux verts les yeux qui peinaient à rester ouverts de son interlocuteur, toujours devant lui.
Prêt à riposter au cas de toutes tentatives du soit-disant James.

- Sabourin ? Voilà un nom qui m'est déjà parvenu aux oreilles. J'ouïs dire depuis un bon moment que vous avez intégré l'Ordre Céleste. Vous voila bien mal parti en tout cas.

Effectivement, son acte allait être prit en compte et rien n'y changerai le choix d' Isaac. il était suivi et le moindre faux pas viendrai à le faire enfermer. Sans compter que son intrusion aurait dût être punie sévèrement, son statu de Chevalier Céleste venait de lui sauver la vie. Mais pour combien de temps ?
En passant devant le bureau, il substitua la lettre par une simple fiche qu'il avait griffonnée il y a de cela un bon moment.
C'était, bien évidemment, une fiche qui ne lui servait à rien.
Il approcha la fausse lettre du foyer dont les braises étaient encore brûlantes et laissa le papier se roussir jusqu'à être entièrement consommé par les flammes.
Il revint devant le Chevalier avant de lui passer un carquois de fer autour du poignet avant de l'accrocher à un des barreaux du lit à baldaquins, lui laissant une liberté très réduite avant de le fouiller à la recherche d'éventuelles armes. Il lui retira ses gants, sa ceinture et sa cape avant de s'asseoir sur le lit et de le regarder. Dans son état, il ne parviendrait pas à s'échapper, il était même trop faible pour avoir recours à la magie.

Il se releva, se dirigeant vers les parchemins de son bureau, il lut alors le rapport de James Sabourin. On le disait maître de l'élément de l'air. Une chose très intéressante mais qui, malheureusement, pouvait être facilement stoppé par un quelconque sceau d'annulation.
Il se rapprocha de James, plaqua une main sur sa poitrine, ferma les yeux avant de réciter un sortilège. Celui-ci était basique mais efficace. Parfois, les bases suffisent pour se protéger des éventuels dangers qui nous entourent, pourquoi même s'entêter à se munir d'armes ou armures toutes plus encombrantes les unes que les autres ?

Ethan le fixait, ne comprenant plus ce que son maître faisait, touchant le corps à moitié inconscient et dégageant cette aura légère qui flottait souvent à proximité des magiciens. Il plissait les yeux aux moindres mouvements de l'endormi avant de poser sa tête sur ses antérieures et fermer les yeux, laissant une pause à ses sens tant émoustillés pendant cette nuit agitée.

Isaac regarda une fois de plus l'homme avant de lui tendre un verre d'eau fraîche. S'agenouillant près de lui et lui maintenant la tête pour qu'il boive. Après tout, c'était un "invité" de marque qui demandait présentement du soin.

- Buvez ...

_______________________


~GAÏA'S HYMN~




Dernière édition par Isaac Forgers le Lun 30 Nov - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Sabourin
♠ Your Nightmare ♠
♠ Your Nightmare ♠
avatar

Date d'inscription : 27/10/2009
Messages : 106

Feuille de personnage
~ Origine: ROYAUME DE GAÏA
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Mer 25 Nov - 17:36

Il était mal parti, le souverain avait bien raison sur ce sujet. Une douleur attroce lui vrillait le crâne alors qu'il avait du mal à se maintenir conscient. Sans compter son bras gauche qui lui faisait mal. Il ne chercha pas à se débattre devant le porteur de la couronne. À quoi lui servirait de se dresser contre lui ? Mieux vallait attendre le bon moment pour s'éclipser et aller soigner ces maudites blessures. Il ignorait ce que le roi avait prévu pour lui mais plutôt que de le faire enfermer, ce dernier l'attacha. Par chance, par le bras droit. À la surprise de James, Isaac le défit de quelques suppléments vestimentaires le faisant se sentir nu sans son sabre. C'était quelque peu embarrassant puisqu'il ne le quittait pratiquement pas. Sabourin regarda le roi se diriger vers ses papiers puis revenir vers lui. James sentit la main de ce dernier se poser sur son torse en l'entendant murmurer quelque chose qui ressemblait à un sortilège. L'ombre n'avait plus besoin de murmurer de mots pour parvenir à jetter un sort. Il reconnut sans difficulté le sort de neutralité utilisé sur lui. Il sentait encore la présence du loup.

Ce même putain de loup qui venait de ternir sa réputation. Il lui jetta un regard noir qui s'estompa alors qu'un vertige s'emparait de lui.

Le maître des lieux s'agenouilla devant lui et lui ordonna de boire. Décidément, cette rencontre était des plus étranges. Le roi qui s'agenouille devant un chevalier qui pourtant a fait la gaffe de se faire prendre par un putain de loup, qui en plus le fait boire... vraiment, ça sortait de l'ordinaire. Surtout que le roi ne faisait pas de génuflexions en temps normal. James s'interrogeait sur ce qu'il avait dû faire de si particulier pour mériter que le couronné fasse un tel geste... mais surtout, il se demandait quel sort on lui réserverait. Ce qu'il redoutait surtout, c'est que les informations se rendent à Lelouch. S'il fallait que son commandant soit au courant de ce qui venait de se passer, ça irrait très mal. Non qu'il craignait de perdre son job, mais le sort réservé aux traîtres était des plus douloureux. Sabourin manqua de s'étouffer avec le liquide froid qu'il identifia comme étant de l'eau. Il ferma les yeux, tentant de se concentrer sur la douleur pour la diminuer mais le sort de neutralité l'empêchait de penser correctement. Sans doute le roi avait-il déjà entendu parler des aptitudes en magie de l'ombre.

Le sortilège de neutralité visait en particulier à brouiller l'esprit de celui qui le subissait. L'effet était donc évident. Sans concentration, on ne pouvait agir. La confusion allait en dépendance du niveau du sortilège. Plus le sortilège était de haut niveau, plus les effets en étaient importants. Utilisé dans toute sa puissance, la cible du sortilège pouvait en devenir totalement déficiente mentalement et ne plus pouvoir vivre normalement pour le reste de ces jours. Heureusement pour James, Isaac n'avait utilisé qu'une partie de sa puissance pour le neutraliser. D'ailleurs, il n'en avait pas besoin de plus puisque James était déjà en désavantage. Une fois rétabli, sans doute aurait-il plus de facilité à se concentrer mais tel n'était pas le cas en ce moment et il le savait. Et il ne voulait pas finir ses jours à rôder sans savoir qui il était. Quoi que... Savait-il entièrement qui il était ?

Il aurait pû se plaindre de la douleur. Çaurait même été normal mais il tenait tout de même à garder la parcelle de dignité qui lui restait. Il s'adossa au bord du lit. Ses pensées étaient toutes saccadées. Il savait qu'il était au château, dans les appartements du roi en compagnie de ce dernier et de son cabot mais comment sortir de là... ? Pour y arriver, il avait besoin de toute sa tête et il ne l'avait pas. Il espérait s'en tirer sans séquelles aucunes. Les racontards disaient que certaines personnes avaient concervées des séquelles importantes de la neutralité. Elles ne se souvenaient plus d'où elle venaient, elles bégayaient... leur vie entière semblait perdue. Comme s'ils avaient totalement perdu leur identité. Certains disaient qu'ils étaient devenu fous.

- Qu'attendez-vous de moi ?

Oui, en voilà une question. Parce que si le souverain le maintenait prisonnier de ses appartements, il devait bien y avoir une raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~
avatar

Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 30
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Mer 25 Nov - 18:52

Tout d'abord, il ne répondit pas. IL posa la coupe vide sur la table de chevet puis S'assit sur le sommier, le regardant, assis au sol, attaché à la barre par des liens solides.
Il resta devant l'homme un long moment, n'engageant en rien la conversation, ne formulant aucuns mots susceptible de répondre à la question du jeune homme lui faisant face.
Il savait que le Chevalier s'attirait des ennuis alors qu'il venait tout juste d'entrer àl'Ordre et il ne lui ferait certainement pas de cadeaux. Il retourna à son bureau, se munissant d'une plume et d'un papier qu'il commença à gratter de l'extrémité biseautée.

Citation :
Cher Ami

Je vous fais part de cet écrit pour vous informer de l'entrée par effraction d'un de vos hommes dans mes appartements. Il s'agit de James Sabourin. Une de ces dernières recrues acceptées il y a peu de temps à l'Ordre.
Non seulement il entra comme un voleur mais en plus de ceci, me prend, et je pèse bien mes mots, pour un gueux.
Je vous montre présentement les traces qui justifient mes pensées. Cette lettre fut déposée par sa personne alors que je dormais, cette nuit.

C'est donc avec un niveau d'alerte élevé, bien que l'homme soit maîtrisé, que je vous convie à vous rendre, dans les plus brefs délais à partir de demain matin, dans la salle du Quartier Général des Chevaliers.

Merci de votre attention.
Sincèrement : Isaac Forgers.

Il enferma la trace manuscrite qu'avait si gentiment laissé James dans une enveloppe qu'il plia avec attention avant d'y imprimer le sceau royal, laissant la cire rouge tacher le papier blanc, avant d'être tamponnée de la pièces de bois gravée, marquant le blason familial représentant deux chevaux au pied d'une montagne dans laquelle on devinait taillé un forteresse.
Il passa la tête par le pas de la porte, cherchant autour de lui avant de s'aventurer dans le couloir adjacent et tendre l'enveloppe à un garde, surveillant le château. Les ordres du souverain avaient été clairs : la surveillance devait être renforcée.

- Si vous auriez l'amabilité de porter cette lettre au Seigneur Lamperouge de ma part ?

Le bonhomme acquiesça, prenant la lettre dans sa main gantée et disparaissant dans les ténèbres aveuglants du couloir.

Après avoir attendu quelques longues secondes dans le couloir et de resurgir à la lumière des lampes murales, Isaac retourna dans sa chambre, restant près de James.

- Je n'attends rien de vous. Je vous garde cependant en garde à vue. Votre statu de Chevalier vous sauve la mise. Une autre personne et moi prendrons la décision de se qu'il adviendra de vous demain aux premières heures.

Il le regarda un moment. C'était là la première fois que le roi agissait ainsi, bien évidemment, il en avait les raisons. Jamais encore une personne inconnue s'était rendue dans sa chambrée avant d'essayer de s'éclipser comme un bandit.
Même s'il devinait que l'envie de s'enfuir envahissait le cœur de son "invité", le sortilège était assez puissant pour le clouer encore deux jours dans cette chambre, endroit qui sera surveillé pendant tout ce temps au cas où le Chevalier ne répondrait pas à l'appel du Roi. Cela n'était pas un problème. Après tout ... Qu'à cela ne tienne, il avait tout le temps qu'il voulais. Il aurait d'autres occasions de fatiguer d'avantage le fouinard.
Le pire dans cette histoire ... C'est que ce James se soit fait prendre par un animal, bien dressé certes, mais n'en demeurant pas moins un être primitif.

Finalement, il était éveillé et ne souhaitait pas se rendormir.

_______________________


~GAÏA'S HYMN~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelouch Lamperouge
~ The Black King ~
~ The Black King ~
avatar

Date d'inscription : 18/07/2009
Messages : 183
Age : 26
Localisation : Royaume de Gaïa
Fonction : Lieutenant CK
Humeur : Normale...

Feuille de personnage
~ Origine: Noblesse Impériale
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Mer 2 Déc - 21:10

Une fine couche blanche recouvrait la végétation qui entourait la demeure Lamperouge. La saison hivernale était aux portes de la Cité Médiévale. Les journées étaient de plus en plus courtes et un vent froid c’était levé, glaçant la moindre parcelle de peau dévêtue. Un jeune homme vêtu d’une épaisse cape noire s’empressa de rentrer dans la maison des Lamperouge pour se mettre à l’abri du froid. Une jeune fille à la chevelure châtain clair vient l’accueillir avec un sourire qui serait capable de faire fondre un glacier. Le jeune homme embrassa le front de sa sœur, heureux de rentrer tôt pour profiter de la compagnie de cette dernière. Le jeune homme prenait soin de partager au moins un repas avec sa cadette. La conversation était animée, le jeune homme racontant sa journée pour le moins mouvementé en Ville. Une fois leur repas terminé, les deux jeunes gens passèrent encore un moment tous les deux profitant de leur temps libre pour faire une partie d’échec. Même si la jeune fille savait qu’elle ne gagnerait pas la partie, elle était heureuse de pouvoir jouer avec son frère, juste pour le voir sourire lorsqu’il gagne. Après la victoire - courut d'avance - du jeune homme, les deux jeune gens discutèrent encore un moment. La soirée était suffisamment avancée et il était grand temps pour les jeunes gens d’aller dormir.

~*~


Les prunelles du jeune chevalier se fermèrent lentement et il ne songea qu’à une seule chose : dormir d’un sommeil lourd et reposant... La nuit était calme, pas un bruit ne venait troubler le silence qui régnait en maître dans la demeure. Du moins cela était vrai jusqu'à ce qu’on vienne tambouriner avec force à la porte principale de la maison. Ce bruit sourd parcourra toutes les pièces en quelques secondes et parvient aux oreilles du chevalier endormis. Inconsciemment ses sourcils se froncèrent de mécontentement. Son esprit était embrumé et prisonnier des songes. Néanmoins des sons lui parvenaient et ces dernières étaient de plus en plus nettes. Il y avait eu tout d’abord ce martèlement à la porte puis des pas précipités dans les escaliers... puis ce fut à nouveau le silence. Quelques minutes s’écoulèrent ou peut être pas... Le jeune homme n’avait plus aucune notion du temps, trop embrouillé par la fatigue. On frappa à la porte de sa chambre... La porte grinça et le jeune homme entendit une voix familière.

« Sir Lelouch... pardonnez moi de vous réveiller mais c’est très urgent »
« … »
« Un garde venant du château est en bas… il est porteur d’un message de sa Majesté... »


Le jeune chevalier dénommé Lelouch se releva sur le champ ouvrant les yeux avec certes difficulté mais scrutant avec inquiétude son domestique dans la pénombre. Ce dernier s’empressa d’allumer les chandeliers se trouvant dans la chambre pour offrir un peu de clarté à son maître. Il repartie chercher les affaires du chevalier pendant que ce dernier se lever. C’est à moitié endormis mais l’esprit imaginant le pire que Lelouch enfila son uniforme de Chevalier Céleste. Après un rapide toilette du visage afin de s’éclaircir les idées il descendit en toute hâte les escaliers et aperçus le garde se trouvant dans le hall. Celui-ci sembla tressaillir lorsqu’il aperçut le jeune homme. Il avait de très bonne raison… Le chevalier le héla et tendit la main pour prendre la lettre qui lui était adressée. Ses yeux violacés parcoururent rapidement l’écriture noire… ses traits de plus en plus marqués par la consternation et la colère...

* James Sabourin ?! Mais qu’elle idée saugrenu a-t-il eu de rentrer dans les appartements du Roi ?! *


L’Ordre des Chevaliers Célestes avait pour but d’arrêter une société secrète qui semait le trouble dans le monde et pas de s’infiltrer chez les Souverains comme des assassins… En y repensant bien cela faisait un certain temps que la société secrète ne c’était pas montrée. Ils devaient préparer quelque chose d’important… Qui sait si des membres de l’Ordre n’étaient pas corrompus et en réalité travaillaient pour l’Elite de Sammaël ?! Et si Sir Sabourin était un espion, une sorte d’agent double chargé de tuer le Roi de Gaïa ? Non c’était trop évident comme conclusion. Lelouch demanda à son domestique de préparer son cheval au plus vite. Il regarda le mot laissé par James au Souverain. Chaque mot ne faisait qu’accroitre l’énervement du Chevalier Céleste. Le jeune homme surnommé l’Ombre était d’une telle prétention que s’en était affolant. Il était hors de question d'attendre le lever du Soleil. Maintenant qu'il était levé, autant se rendre au Château de Isaac Forgers et ce au plus vite.

« Votre monture est prête Monsieur. »
« Merci... Si ma sœur se réveille et que je ne suis pas rentré... Dite lui que je dois traiter une affaire très urgente... Veuillez à la rassurer. »


Le domestique s’inclina légèrement pour saluer le chevalier et ce dernier partie en toute hâte suivit de près par le garde. Nyx la monture du jeune Lamperouge partie au galop et en quelques minutes le chevalier était aux portes du Château. Portant l’uniforme de l’Ordre Céleste, il n’eut pas grand mal à passer, les gardes s’écartant pour le laisser entrer. Lelouch mit pied à terre et aussitôt un jeune écuyer s’empressa de s’occuper de sa monture. Les pas pressés du chevalier résonnaiten dans les couloirs qu’il parcourrait. Il connaissait désormais assez bien le palais pour savoir quel chemin serait le plus rapide pour atteindre les appartements du Souverain. Arrivant devant les gardes chargés de la sécurité des appartements du Roi, Lelouch leur lança un regard très explicite. Un des deux hommes s’empressa d’aller avertir sa Majesté de l’arrivée de Sir Lamperouge. Il ne fallut que quelques secondes pour que Lelouch se retrouve aux côtés du garde qui n’osa pas se retourner de peur de croiser une nouvelle fois son regard améthyste furibond.

~*~


Sur le seuil de la porte se dressait un jeune homme portant un uniforme blanc et une cape noir comme les ténèbres décorée du symbole de l’Ordre. Ses cheveux noirs de jais habituellement parfaitement peignés étaient cette nuit là un peu rebelles. Les traits de son visage étaient tirés à cause du manque de sommeil et son front était marqué par deux sourcils froncés. Un sourire diaboliquement machiavélique avait illuminé son visage lorsque ses yeux violacés avaient localisé celui qui avait causé tout ceci. La personne qui était responsable de son manque de sommeil ! James Sabourin… avait en face de lui non pas un homme ni même un chevalier… mais un démon !


~ Lelouch Lamperouge version Celestial Knight ~

_______________________

~ Celui qui tue doit se préparer à être tué à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Sabourin
♠ Your Nightmare ♠
♠ Your Nightmare ♠
avatar

Date d'inscription : 27/10/2009
Messages : 106

Feuille de personnage
~ Origine: ROYAUME DE GAÏA
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Jeu 17 Déc - 19:16

L'incapacité de faire quoi que ce soit de rationnel a quelque chose de perturbant. Non seulement la volonté en est-elle affectée mais constitue à elle seule une certaine forme de torture lorsqu'il est question de se repositionner pour éviter d'avoir mal. Son seul bras valide était neutralisé par un objet et l'autre, par la fracture qui déchirait ses muscles dans l'attente d'un jugement qui ne viendrait probablement pas. De toute évidence, le roi avait envoyé un garde à Lamperouge et ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne rapplique. Le pire dans tout ça c'est que James n'osait même pas s'imaginer à quel point celui-là pourrait être en colère. Un de ses subordonnés, s'introduisant chez le souverain du royaume pour le narguer. Il avait beau chercher les possibilités pour s'évader avant que ce dernier n'arrive mais semble-t'il qu'il n'était pas si loin... Oui, parce qu'en effet il apparut quelques longues minutes de souffrances plus tard avec un air mauvais dans les yeux.

James cligna des yeux ne bronchant pas sous le halo de lumière qui provenait de la porte. Ses yeux s'étaient partiellement habitués à l'ombre qui régnait dans la pièce. Un sourire apparut sur ses lèvres malgré les craintes.

- Lelouch ! Vous êtes venu me rendre une visite de courtoisie ou bien me délivrer de sa majestée ?

La lumière éclairait l'uniforme blanc que ce dernier portait en guise de vêtements. Il avait un quelque chose de diabolique que James n'appréciait sûrement pas. Une lueur dans les yeux qui ne laissait aucun doute. Il n'était sûrement pas là pour le plaisir.

- Votre altesse, non que je n'apprécie pas votre compagnie... mais je crois... je dois préparer le thé... pour la cérémonie...

De quoi parlait-il ? Pourquoi ces phrases insensées ? Était-il déjà en train de devenir fou ?

- Le trône est enseveli sous une montagne de neige ! Sauvez le roi ! lâcha-t'il en se débattant avec le lit pour se libérer regardant désespérément vers la porte où Lamperouge venait de surgir. Merde ! Non mais libérez-moi ! Je... je dois sauver l'héritier du trône !!! Libérez-moi !!! Je dois l'aider ! Si je ne le fais pas il...

La respiration de Sabourin s'était accélérée. N'importe qui le connaissant aurait-pû dire qu'il n'était plus lui-même, que ce qu'il racontait ne faisait aucun sens puisque la salle du trône n'était pas ensevelie sous la neige.

James cligna des yeux avant de reprendre ;

- Un loup ! Il est si gros...

Les images défliaient devant les yeux de James qui avait du mal à trier ces dernières.

- Où m'avez-vous emmené ? Pourquoi cette jungle ? Qui êtes-vous ?

* Le sortilège de neutralité pouvait-il aller jusqu'à ce point ? * se demanda-t'il dans une seconde de lucidité alors qu'une partie de son esprit luttait pour reprendre le contrôle et cesser ce délire.

Une migraine vrillait la tête de James. Le combat était intérieur. Le souverain avait dû pratiquer ce sort pendant des années pour qu'il puisse avoir un effet temporaire si puissant. Lui, au contraire, s'était donné plus de mal à apprendre l'invisibilité et ce qui était relatif à l'élément air. James ferma les yeux et s'immobilisa en espérant que ça passerait. Il en avait presque oublié la présence de son supérieur qui ne demandait qu'à lui faire payer son réveil précipité. Ce n'était pas que la puissance du roi qui jouait avec sa lucidité. L'arrivée de Lamperouge lui avait fait perdre le peu de concentration et jouait en sa défaveur de par les craintes qu'il inspirait.

(Un retour en douceur... dsl pour l'attente)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~
avatar

Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 30
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Mar 22 Déc - 17:41

Isaac regardait les deux hommes se faire face, James assis contre le lit, dominé par le jeune brun, debout, prenant de la hauteur et lui jetant un regard très antipathique.
Il s'inclina lentement devant Lelouch en signe de salut et bien évidemment pour s'excuser d'avoir déranger le Chevalier à cette heure si tardive.
Il se racla la gorge, se redressant lentement, devinant l'humeur plutôt massacrante du jeune homme aux yeux violine.
James lui se tenait tranquille. Il en valait mieux ainsi.
Personne ne bronchait dans la pièce, un silence pesant venait de s'installer,
Isaac avait décidé de laisser les deux homes s'expliquer l'un à l'autre sans prendre partie pour l'un ou l'autre camp, tapotant du bout
des doigts sur la commode vernie, félicitant intérieurement Ethan pour avoir capturé le fugitif par une action espiègle et très efficace.

Les quelques bougies murales éclairaient assez les lieux pour pouvoir distinguer les deux prunelles luisants de l'animal qui, par curiosité, observé attentivement la scène sans bouger le moindre muscle.

- Bien ...

Il brisa le silence avant de laisser un bâillement transformé en soupir franchir ses lèvres le plus discrètement possible.

Le Roi ne voulait, bien entendu, pas envenimer la situations avec tout ce que certains rois de pacotille pouvaient utiliser comme arguments : "Situation grave", " Atteinte à la vie privée et à la sécurité de son Altesse"
Tout ceci, Isaac ne le supportait pas. Les gens utilisant ceci n'étaient pour lui que des fragiles qui ne supportaient pas d'être importunés et qui comptaient sur les gardes pour le bien-être de leur personne.
Bien-entendu, si le jeune homme aurait été réveillé lors de l'arrivée de James, il aurait été possible qu'il ne s'en sorte pas à si bon compte.

Tout fut bouleversé lorsque James ouvrit enfin la bouche. Le Roi haussa les sourcils au tas d'absurdité que celui-ci pouvait exprimer en quelques secondes.

- Sabourin ... Bon sang ... Reprenez-vous !

Il lui donna un léger coup du plat de la main dans ses cheveux, essayant de le faire revenir à la raison et d'arrêter de sortir toutes ces sottises.
Le jeune souverain alla croiser le regard de Lelouch du sien. Lui expliquant silencieusement qu'il n'avait absolument rien fait de son corps, qu'il ne l'avait pas drogué.

- Ne vous inquiétez pas Sir. Le sortilège de neutralité que je lui ai lancé n'est pas assez puissant pour qu'il perde la raison. Dans quelques instants il sera de nouveau lucide.

En effet, la quantité de magie que le "roux" avait utilisée était bien faible et nettement pas suffisante pour faire perdre la raison à une personne suffisamment résistante et intelligente ...
A moins, bien sûr, que derrière ses airs d'enchanteur puissant, James ne soit qu'un gueux, ce qui était, bien évidemment fort peu probable. Il ajusta sa cape, patientant jusqu’à ce que la suite des événements se présente à lui et à Lelouch.

_______________________


~GAÏA'S HYMN~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelouch Lamperouge
~ The Black King ~
~ The Black King ~
avatar

Date d'inscription : 18/07/2009
Messages : 183
Age : 26
Localisation : Royaume de Gaïa
Fonction : Lieutenant CK
Humeur : Normale...

Feuille de personnage
~ Origine: Noblesse Impériale
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Mer 23 Déc - 4:00

Le nuit était fraiche en cette saison pourtant une agréable douceur régnait dans les appartements du Souverain de Gaïa. Le Chevalier Céleste détacha sa cape noire qui était à l’intérieur plus encombrante que pratique et la laissa glisser sur son avant bras gauche. La faible lueur de l’âtre permis à Lelouch de voir le sourire plus ou moins satisfait de son subordonné... ce qui lui déplut fortement et ôta tout sourire fusse-t-il diabolique au lieutenant. James Sabourin était assit à même le sol, son bras gauche attaché... au lit de sa Seigneurie. D’où sans doute la mauvaise blague de James quand au faite qu’il était détenu par Isaac Forgers. Ce dernier salua le chevalier qui venait de faire irruption dans ses appartements. Le garde qui était un peu plus tôt à coté de Lelouch c’était rapidement retiré de peur de recevoir lui aussi les foudres de ce démonique lieutenant. Sir Lamperouge s’inclina à son tour saluant le Seigneur du Château Ouranos. Malheureusement il ne put cacher son mécontentement d’être tirer ainsi de son lit...Lançant un regard noire à son subordonné, le Chevalier Céleste ne bougeait pas le mondre muscle. La musique que produisait les doigts du Souverain sur un des meubles de ses appartements ainsi que le crépitement des flammes dans le foyer étaient les seuls sons qui occupaient la pièce. Ce fut Isaac lui-même qui brisa le silence qui c’était installé... et Lelouch se décida enfin à adresser la parole à James Sabourin.

« Sir Sabourin je vous prierez de ne pas jouer de familiarité avec moi... Je vous rappel que je suis votre supérieur ! Je ne suis pas là en visite de... courtoisie. Je ne suis absolument pas d’humeur à plaisanter, suis-je bien clair ?! »

Il était rare que le jeune homme perde son sang-froid... mais le manque de sommeil ne l’aidait pas particulièrement à calmer sa colère envers James Sabourin. Il était lasse et ne souhaitait qu’une chose : rentrer chez lui au plus vite. Lorsque son subordonné indiscipliné s’adressa au Souverain, instinctivement les fins sourcils noirs de Lelouch se froncèrent de mécontentement. Comment diable après tout ce qu’il avait fait songeait-il encore à s’adresser directement à son Seigneur ? Songea le chevalier. Mais le discours du dénommé « Ombre » par ses confrères devint rapidement incohérent ce qui surpris fortement le jeune homme. Ce dernier était jusque là persuadé que James était une personne totalement saine d’esprit... mais ce soir cela ne semblait pas être le cas. Le Chevalier Céleste regarda alternativement le Souverain de Gaïa et James qui se trouvait fermement attaché. Isaac Forgers semblait aussi décontenancé que lui fasse au comportement du troisième homme. Le regard des deux hommes se croisèrent l’espace d’un instant et Lelouch compris que Isaac n’y était pour rien dans l'attitude incohérente de son subordonné.

* Aurait-il reçu un coup sur la tête… hormis celui du Roi à l’instant…?! *


Le Chevalier Sabourin semblait être de plus en plus agité. Il se démenait comme un fou pour se libérer et observait la porte d’entrée. Il voulait sans doute s’enfuir mais avant ça Lelouch lui barrerait la route. Les propos que tenait le jeune homme étaient de plus en plus incohérents et illogiques. Personne – mise à part Sabourin – ne voulait tenter quoique ce soit contre le Seigneur de Gaïa... et le trône était dans un parfaite état cela va sans dire... Peut-être est-ce là des réminiscences de souvenirs lui appartenant ?! Qui était l’héritier du trône dont il parlait ? Derrière ces paroles farfelues et sottes se cachait peut être une vérité douloureuse ?! C’est du moins une des hypothèses à laquelle arriva Lelouch Lamperouge. La respiration et le rythme cardiaque de Sabourin semblait de plus en plus s’accélérer… ce qui était fort inquiétant. IL tenait toujours des propos incohérents lorsque que soudain un silence total recouvra la pièce. James s’était soudainement immobilisé et ses yeux étaient clos. Il semblait avoir croisé le regard de Médusa, totalement pétrifié après sa phase de folie. C’est alors que le Souverain lui parla d’un sort de neutralité qu’il avait infligé au Chevalier Sabourin.

~*~

Alors que le Seigneur des lieux réajustait sa cape, Lelouch se mit à réfléchir. Même si Isaac était allé avec le dos de la cuillère pour jeter le sort de neutralité, ce dernier pouvait avoir de grosses conséquences. Isaac avait sans doute voulu contrer le pouvoir de James. Ce dernier maitrisait à la perfection – c’est du moins ce qu’il prêtant – l’élément de l’air... Pour son plus grand bonheur et malheur dans le cas présent. Cet élément si mystérieux et inaccessible était associé au domaine de la pensée et de la réflexion. Sur une personne comme Lelouch cela aurait eu pour effet d’altérer son jugement, de rendre difficile ses réflexions... Mais pour une personne comme James dont son essence même était dictée par l’élément de l’air c’était une toute autre histoire. Ces pensées étaient totalement désorganisées...

« Je pense que le sort de neutralité à eu plus d’impact sur Sir Sabourin du faite qu’il maitrise avec un certain brio l’élément de l’air... J’ai peur que le laisser dans cet état lui laisse des séquelles. Si vous voulez bien me pardonner... je vais retirer le sceau. »

A peine avait-il prononcé ces mots… sans même regarder le Souverain, Lelouch s’était agenouillé devant son confrère. Ce dernier était toujours immobile et le lieutenant comptait bien en profiter pour lui retirer le sceau... en espérant que sa théorie était la bonne. Le jeune homme plaça sa main droite sur la poitrine de James et se concentra. Ses lèvres murmurèrent des paroles obscures qui se perdirent dans le chant des braises de la cheminée. Lelouch espérait sincèrement que James retrouve ses facultés de réflexion… il n’appréciait pas parler à des imbéciles surtout lorsqu’il devait les sermonner...

« Majesté... James semble blessé au bras... Que s'est-il exactement passé ? »

Lelouch toujours agenouillé, s'était tourné vers le Souverain de Gaïa. Dans la pénombre son regard pouvez essaiment percevoir les yeux de Ethan qui observait la scène. Etait-il responsable de la blessure de James ? Non ce n'était pas lui... il aurait fait beaucoup plus de dégâts...

_______________________

~ Celui qui tue doit se préparer à être tué à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Sabourin
♠ Your Nightmare ♠
♠ Your Nightmare ♠
avatar

Date d'inscription : 27/10/2009
Messages : 106

Feuille de personnage
~ Origine: ROYAUME DE GAÏA
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Mer 23 Déc - 6:44

Il eut été possible que le souverain ait prononcé quelques mots, mais quand votre esprit vous joue des tours au point d'halluciner, vous n'êtes plus tellement certain de ce que vous comprenez ou de ce que vous vivez. Sans doute croyait-il que James jouait la comédie. Çaurait pû être vrai, seulement même les pièces de théâtres n'offrent pas des résultats aussi saisissants. Lelouch n'avait pas l'air de très bonne humeur. James ne savait plus très bien où donner de la tête avec toute les images qui défilaient devant lui. Sa conscience était occupée avec les hallucinations provoquées par le sort de neutralité. Il sembla à James que le silence s'était installé pendant une certaine période entre le roi et Lelouch. Encore une chance, chaque phrase lui semblait une suite intolérable d'informations à triller.

Malgré qu'il avait fermé les yeux dans un silence complet tentant de reprendre ses esprits, il perçut tout de même la présence de Lelouch qui s'approchait, lui faisant perdre le peu de concentration qu'il venait de gagner mais pas au point de lui faire dire quelque chose d'incohérent. Ce dernier sembla murmurer quelque chose que l'esprit de James ne perçut qu'en écho avant que la libération ne se fasse et que le silence soit.

Ce dernier, épuisé par le combat intérieur qu'il avait mené entre sa chute et l'apparition de Lelouch perdit toute notion du temps. Sa respiration reprit peu à peu un rythme régulier, son corps s'appaisant un peu plus à chaques bouffées d'air alors que le soleil ne tarderait à faire son apparition en colorant les lieux de ses doux rayons. Les pensées de James reprenant peu à peu leur court normal, ce dernier se souvint alors des évènements qui lui avait vallu d'être attaché. Il se souvint de son plan, de son intrusion, des gardes tellement stupides et mal entraînés et de son entrée dans les appartements royaux. Mais surtout, il se souvenait du sale cabot qui avait causé sa chute. Il lui tardait déjà d'entamer sa vengeance sur le canidé. La bestiole poilue du roi. Puis il se souvint de s'être retrouvé dans les appartements du roi de nouveau, entouré d'un grand nombre de gardes... La suite était floue... Comme un brouillard intense dans l'esprit de James. Le roi, qui s'approchait... et puis après... pour la suite... James n'était plus certain de rien. La migraine qui vrillait son crâne demeurait. Il avait dû se frapper la tête en tombant.

Ce n'est qu'après un long silence que Sabourin ouvrit les yeux balbutia quelques mots.

- Lelouch... c'est ma faute...

Ses yeux se refermèrent quelques secondes puis s'ouvrirent de nouveau.

- Je voulais seulement aider... Mon message... il l'a brûlé... Je vous jure que je dis la vérité... Je voulais seulement tester la sécurité du château et c'était bien comme je le croyais... On y entre comme dans une passoire... Si j'aurais été de l'Élite, j'aurais pû tuer le Roi sans aucune difficulté.

Une grimace de douleur vint perturber son visage alors que le corps de Sabourin tremblait dans une tentative pour rester éveillé.

- J'avais l'intention de vous en informer Sir Lelouch... Je vous présente à vous ainsi qu'à sa majestée ici présente mes plus humbles excuses pour ce dérangement. Messire, je ne me suis pas montré à la hauteur et je suis conscient que mon geste aurait pû nuire à votre réputation. J'accepte le châtiment que vous jugerez, son altesse ainsi que vous-même et me soumettrai à votre volonté.

Les yeux du chevalier céleste se refermèrent alors que certaines images lui revenaient en mémoire. Cette fois, il les chassa sans difficulté. Sa main valide demeurant attachée au lit, son bras blessé qu'il tentait de maintenir contre lui alors qu'il était assis sur le sol, James affrontait l'échec. L'échec total...

- Sauf votre respect votre altesse, dit-il en s'adressant au porteur de la couronne, je vous félicite pour vos talents en magie. Votre sort de neutralité est plus développé que le mien. Soyez prudent avec ce sort. Je crains que vous n'en mesuriez pas encore totalement les effets.

Il marqua une légère pause ajoutant dans un murmure ;

- Je suis fatigué...

Sa phrase se perdit alors qu'il s'endormit. Son corps se détendant mollement pour reprendre les forces qu'il avait perdu en luttant en lui contre le sort jetté par le roi. James commença son voyage au pays des rêves... et... à ronfler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Forgers
~Hephaistos's child~
~Hephaistos's child~
avatar

Date d'inscription : 17/07/2009
Messages : 99
Age : 30
Localisation : Non disponible ~
Fonction : Roi du Royaume de Gaïa

Feuille de personnage
~ Origine: Royaume de Gaïa
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Ven 25 Déc - 16:15

Isaac ne broncha pas, laissant Lelouch faire ce qu'il devait faire, délivrant James du sort.
Le jeune souverain porta une coupe d'eau près du Chevalier.
Il se redressa, défit les liens de James.

Le porteur de la couronne posa une main sur l'épaule de son détenu, l'invitant à se taire, a prendre ses responsabilité et de tout compter à Lelouch. Un malaise s'était installé dans la pièce et il y était d'ailleurs presque palpable.

-Sir Lamperouge, laissez moi vous expliquer. IL est vrai que James était en tort. Je ne sais moi-même pas comment tout ceci c’est passé. En réalité, sans Ethan, James ne serait pas là. Il est fort probable qu’en entrant dans ma chambre, votre Chevalier ait réveillé Ethan. Le connaissant et étant moi-même son dresseur, je sais parfaitement que ce n’est pas lui qui aurait infligé cette blessure à Sabourin. J’en déduis par la même occasion, suite aux traces laissées sur la corde avec laquelle il tenta de s’enfuir, que Ethan l’avait rongée. Les gardes, oublions de suite cette hypothèse, ils n’ont aucun droit de lever la main sur quiconque sauf, et uniquement dans ce cas, s’ils sont attaqués.

Ethan était venu timidement saluer Lelouch, dont il commençait à tolérer la présence, couchant les oreilles contre sa nuque, passant vaguement sa joue contre sa main avant de faire pareil avec l’Ombre et de se rassoir aux côtés de son maître.

Quant aux excuses de James, Isaac ne voulait pas y ajouter mot, il ne les acceptait pas, mais ne les rejetaient pas par la même occasion. Il espérait simplement que Lelouch ne se mette pas en colère, une dispute serait fâcheuse alors que cette entretient touchait à son terme.

Le soleil pointait son nez à l’horizon. Bientôt, les gardes surgiraient de partout, leur nombre de jour, étant plus élevé que la nuit, le château était, effectivement en manque de personnel, les écuyers et les gardes étaient efficaces … Du moins jusqu’à cette nuit. Le roi trouvait ça bien étrange. Ces gardes étaient pourtant l’Elite du pays, ce n’était pas un petit rôle que de se charger de la protection du souverain, mais alors pourquoi n’avaient-ils rien fait ? Pourquoi n’avaient-ils pas sonné l’alerte dans cette situation étrange qui s’était présentée à eux ? Le roux préparait déjà un entretient avec le chef de la garde, demandant un rapport à chacun.

Le silence et la réflexion du jeune homme fut rompue par l’Ombre. Ses paroles étaient sincères, il est vrai que, lors de l’apprentissage du Roi, on lui apprit à maîtriser les sorts dits : de défense, avant l’attaque.

-Je sais que ce sort peut-être dangereux. J’ai appris à le doser quand j’étais enfant. Je dois vous avouer que c’est la première fois que je l’utilise contre quelqu’un autre pour un entraînement ou un apprentissage. Ce qui explique peut-être ce problème dû à un manque de pratique…

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase que l’homme à qui il s’adressait tomba dans un sommeil profond. Il leva alors les yeux vers l’homme aux yeux améthystes qui semblait lui aussi fatigué par les événements.

-Bien … Je pense que plus rien n’est à ajouter pour cet entretient. Les sanctions à installer seront décidées en votre présence ultérieurement. Il s’inclina devant le Lieutenant. Je suis terriblement confus de vous avoir dérangé si tardivement et je vous laisse la permission de disposer.

Il se redressa, regardant James, endormi au sol. Ce dernier ne pourrait pas aller bien loin dans cet état, il valait mieux qu’il reste en la présence du roi, qui lui posa une couverture en daim sur le dos, le laissant se reposer.

_______________________


~GAÏA'S HYMN~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelouch Lamperouge
~ The Black King ~
~ The Black King ~
avatar

Date d'inscription : 18/07/2009
Messages : 183
Age : 26
Localisation : Royaume de Gaïa
Fonction : Lieutenant CK
Humeur : Normale...

Feuille de personnage
~ Origine: Noblesse Impériale
~ Relations:
~ Aptitudes:

MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   Mar 29 Déc - 20:12

Les mots obscurs qu’avait prononcés le Chevalier Céleste semblaient avoir trouvé un certain écho dans l’esprit de James Sabourin. Son esprit qui était entravé par le sort de neutralité venait d’être libéré. Les chaines qui l’empêcher de réfléchir venaient d’être brisées, le libérant d’un poids insupportable pour un maitre de l’air tel que lui. A nouveau un silence fugace s’installa aussi bien dans la pièce que dans l’esprit de Sir Sabourin. Le corps de ce dernier sembla s’apaiser et se décontracter. Sa respiration était plus calme et régulière que lors de sa crise ce qui rassura fortement son supérieur. Il était également heureux et légèrement fière que sa théorie se révèle exacte... Dans le cas contraire la situation de James aurait été beaucoup plus difficile à gérer et Lelouch n’aurait sûrement pas été habilité pour lui venir en aide. Après tout il n’était pas guérisseur même s’il avait de bonnes bases dans la magie des soins. Finalement avoir comme professeur une sorcière capricieuse avait parfois des atouts...

~*~
Le regard de Lelouch quitta un instant le jeune homme inconscient pour regarder par un des fenêtres de la chambre. Le ciel obscur parsemé d’astres célestes prenait des teintes pastelles, le noir sombre et opaque devenant un bleu profond et doux. Encore quelques heures et le ciel se colorerait de rouge-oranger... lorsque les rayons de Soleil embrasserait la voûte céleste. Bien que la nuit fût encore maitresse des lieux, les gazouillis des oiseaux commençaient peu à peu à s’élever dans les airs. Absorbée par ses songes, Lelouch fut tiré de ses rêveries pas une personne qui prononça son prénom... une once de familiarité était clairement visible dans la phrase de James Sabourin... ce qui déplaisait fortement au jeune lieutenant. Sir Sabourin se réveilla mais la fatigue et la douleur marquait encore les traits de son visage. Se retournant à nouveau face à son subordonné, le jeune homme constata que ce dernier était faible et extenué. Le sort de neutralité l’avait fortement affecté et sa blessure n’arrangeait rien. Sir Sabourin semblait désormais inquiet des répercussions de sa conduite et chercha à se justifier...

« ... Le Souverain n’a pas brûlé votre lettre... Sûrement l’enveloppe de cette dernière. Une sorte de tour de passe-passe pour vous inquiéter, une sorte de torture psychologique. Sa Majesté m’a envoyé un courrier accompagné de votre... message quelque peu audacieux et prétentieux... »

Le jeune lieutenant ne pût réprimer un soupire. Il avait été tellement énervé lorsqu’il avait lu le message de James Sabourin que la colère reprenait le dessus sur sa compassion pour ce dernier. Mais Le visage douloureux de son confrère chassa rapidement le mécontentement de Lelouch. Isaac pris une coupe en argent et y versa de l’eau fraiche, qu’il porta près du chevalier blessé. Voyant que les liens étaient désormais inutiles, le Souverain détacha le bras valide de James. Sir Lamperouge remercia d’un signe de la tête le Seigneur de Gaïa pour ce geste de bonté. Le jeune homme écouta patiemment les explications des deux hommes tout en commençant à réfléchir à la situation et à ses conséquences. Le loup du souverain s’approcha prudemment du Chevalier Céleste et frotta sa joue contre la main du jeune homme. Ce dernier regarda l’animal laissant ses doigts frôler son pelage et un sourire fugace apparut sur ses lèvres. Ethan semblait tolérer sa présence, il était moins méfiant vis-à-vis de sa personne. Le canidé fit de même avec James peut être pour s’excuser d’avoir provoqué une chute douloureuse ?! Ce dernier après une courte conversation avec le souverain, sombra dans un sommeil lourd... et bruyant ! Isaac Forgers se retourna vers le chevalier et lui accorda la permission de se retirer. Le souverain protégea Sir Sabourin du froid en déposant une couverture en daim sur son dos.

« Je vous laisse vous reposez également votre Majesté. Vous avez passez une nuit éprouvante. Si vous voulez bien m’excuser, je vais prendre congé. »

Sir Lamperouge s’inclina devant le souverain, quittant ses appartements. Lorsqu’il se trouva assez loin il héla un des gardes du château. Lelouch était certes fatigué mais James avait mis en évidence un point crucial. Le château comportait de nombreuses failles qu’il fallait au plus vite combler. Ce n’était pas la vocation première des Celestial Knight... quoique indirectement ils devaient veiller à la sécurité des souverains. Si des failles existaient dans la sécurité du souverain, l’Elite de Sammaël serait la première à en profiter… enfin la première après James. La seule différence c’est que les membres de la société secrète aurait assassiné le Souverain de Gaïa et n’aurait pas fait de cadeau au canidé qui protéger son sommeil... Un des gardes s’approcha du jeune homme. Il était beaucoup plus âgé que Lelouch et surtout beaucoup plus imposant. Néanmoins le Chevalier Céleste ne se démonta pas et s’adressa d’une voix ferme à son interlocuteur.

« Pouvez-vous m’apporter au plus vite les plans du château... que ce soit les pièces ou les souterrains. Je veux absolument tous les plans qui concernent ce palais. Je vais également les plans d’accès et les effectifs des gardes, leurs positions... Il me faudrait aussi un lieu calme pour travailler... »

Un garde se chargea de conduire le Chevalier Céleste dans un salon des appartements des invités du Seigneur de Gaïa. C’était un joli salon possédant une large cheminée où le feu crépitait. Une table ronde siégeait en son centre et divers meubles décorer le reste de la pièce. Quelques minutes plus tard un écuyer apparut chargé de plusieurs livres poussiéreux et parchemins de diverses tailles. Lelouch s’empressa de l’aider à porter ce lourd fardeau jusqu’à la table... après tout le jeune garçon devait avoir à peine une douzaine d’année. Le jeune garçon se retira pour s’atteler aux autres tâches qui lui étaient assignées, laissant seul Lelouch. Ce dernier songea au faite qu’il aurait dû demander une bonne tasse de thé... Durant plusieurs heures le lieutenant examina les divers plans du château, la localisation des gardes… il en arriva à une conclusion fortement acide. Comme l’avait si bien dit Sir Sabourin... Ce palais était une véritable passoire pour un assassin quelque peu entrainé. Prenant un parchemin vierge, le jeune homme s’empressa de noter les modifications qu’il faudrait faire. Certes rondes étaient totalement inutiles. Par opposition certaines pièces devaient être mieux surveillées. Lorsque sa tâche fut achevée, la fatigue se fit cruellement sentir. Le jeune homme décida de faire une pause… fermant ses prunelles violacé quelques minutes afin de retrouver de l’énergie. Mais les minutes se prolongèrent... Sur la montagne de parchemins, Lelouch Lamperouge dormait d’un sommeil calme et paisible.



_______________________

~ Celui qui tue doit se préparer à être tué à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test de Sécurité... [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test de Sécurité... [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?
» évaluation comparée des facteurs de l’insécurité
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...
» Diagnostique préliminaire de la Commission de reflexion sur la sécurité publique
» Comment interpéter la montée de l'insécurité en Haiti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Order of the Celestial Knights :: ROYAUME DE GAÏA :: Château ~ Ouranos :: * Intérieur * :: ~ Appartements Royaux-
Sauter vers: